Tout sur Politique

Lors du congrès du GBS, Marc Moens a présenté l'évolution du nombre de médecins en formation et demandé à ses confrères de prendre quelques stagiaires supplémentaires." Avec la double cohorte, 2.460 médecins seront en formation en 2018 contre la moitié en 2017, 1.230. "

À l'issue de leur formation, les médecins devraient être obligés de postuler pour une place ouverte de généraliste ou spécialiste, propose ce mercredi le Pr Elie Cogan afin de rationaliser une bonne fois pour toutes les forces de travail. Est-ce la solution ? Cette recommandation va-t-elle trouver soutien dans le milieu ? Une loi d'installation ne serait pas judicieuse, estimait fin juin Maggie De Block.

Le conseil médical de Brugmann devait se séparer de Florence Hut ce lundi. Mais, alors que plusieurs cadres appelaient au report de cette procédure douteuse, l'organe décisionnel n'a pas été en mesure de se prononcer. Faute de membres. Suite aux soupçons de collusion, certains médecins auraient préféré en démissionner. Venant ainsi enrayer une machinerie plus politique qu'hospitalière.

Le gouvernement Michel s'est livré samedi à sa propre évaluation intermédiaire. La composante Open Vld s'est félicitée des résultats socio-économiques. La ministre De Block soulignant notamment la plus grande accessibilité des soins depuis son entrée en fonction. Avant d'énumérer les défis à relever dès 2017. Focus.

Plutôt que d'aborder les problèmes publics sous tous les angles, les partis politiques belges se limitent à exploiter des filons médiatiques creusés par l'événementiel. Au risque, lorsque l'évènement s'épuise, de laisser croire que les décideurs ont eux-aussi disparu, explique Grégory Piet, politologue spécialisé en médiamétrie. Rencontre.

Le CHU Brugmann serait le théâtre d'un scandale politique. Une proposition de licenciement a été soumise à l'encontre de la directrice générale médicale à l'issue d'un conseil d'administration inhabituel ce lundi. Le personnel hospitalier s'y était largement mobilisé pour exprimer son soutien envers Florence Hut. La manoeuvre d'évincement servirait notamment les intérêts du bourgmestre de Bruxelles, estime-t-on au sein du corps médical.

Le cdH a tenté d'en savoir plus sur les suites que comptait donner Maggie De Block à l'arrêt du Conseil d'État annulant techniquement le budget 2015 des hôpitaux. La ministre a simplement précisé que ses avocats cherchaient avec ceux de la partie adverse à "rétablir le droit", de façon équitable pour tous les hôpitaux. En ce compris donc, les établissements n'ayant pas contesté devant la justice la mesure d'économie.

La convention formalisant le Pôle hospitalier universitaire de Bruxelles (PHUB), annoncée il y a deux semaines par l'ULB et la Ville, a été rejetée par la majorité des conseils médicaux. Ce refus symbolique entend dénoncer un projet visiblement fantasmé par les instances politiques, sans stratégie médicale. Et pour cause, le bourgmestre bruxellois, Yvan Mayeur, avait jusqu'ici délibérément exclu les médecins.

Epicura a obtenu gain de cause devant le Conseil d'État. La haute juridiction a décidé d'annuler l'arrêté royal fixant son budget pour l'année 2015. Cette bonne nouvelle pour le centre hospitalier hennuyer constitue pour la comptabilité du SPF Santé une petite bombe à retardement, que s'ingénient à désamorcer ses services juridiques. L'enjeu est de taille : la ministre De Block se voit théoriquement contrainte de rembourser les 18,7 millions d'euros d'économies réalisées sur la durée de séjour pour les accouchements dans tous les hôpitaux du pays.

La politique communautaire a une fois de plus éclipsé la technique régulatrice. Les députés fédéraux et la ministre de la Santé ont polémiqué trois heures durant en Commission Santé sur la planification de l'offre médicale. Selon l'opposition éculée de la "goed bestuur" flamande contre "liberté étudiante" francophone. Alors que la proposition de compromis de Maggie De Block prend la poussière sur la table du gouvernement.

Médecine

Porté par le Pr Natzi Sakalihasan, du service de chirurgie cardiaque, vasculaire et thoracique du CHU de Liège, le centre "Raymond Limet Liège Aortic Center" va proposer une structure multidisciplinaire unique en Fédération Wallonie-Bruxelles et reconnue internationalement.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.