Tout sur Marc Moens

Des PMG enfin plus stables

A l'avenir, les postes médicaux de garde devraient être moins victimes de turbulences budgétaires grâce à une amélioration des mécanismes de financement. La question de l'attribution des honoraires de disponibilité - aux médecins de garde ou aux PMG ? -fait toujours débat. Certains proposent de conscientiser les autorités locales à investir directement dans la garde population.

Un trou de 340 millions

Cette année, le budget de l'Inami présente, selon les dernières estimations techniques, un excédent de 18 millions d'euros. Pour l'année prochaine, il manquerait- à politique inchangée - 340 millions d'euros.

Jacques de Toeuf, une vie

A 73 ans, Jacques de Toeuf prend une " retraite active " de ses activités syndicales à l'Absym dont il reste, avec Marc Moens et Roland Lemye, un des trois " présidents honoraires ". L'occasion pour le jdM de revenir sur près de 40 ans de défense de la profession. (Interview intégrale).

Philippe Devos prend la présidence de l'Absym

C'était dans l'air depuis quelques temps : le Dr Philippe Devos, 44 ans, anesthésiste et chef du Service de soins intensifs au CHC Saint-Joseph de Liège, a été élu nouveau président de l'Absym par le conseil d'administration lors de son assemblée générale samedi à Kasterlee. Il succède au Dr Marc Moens, qui met ainsi un terme à son quatrième mandat. Il est aussi " prix du Spécialiste de l'Année " (2018) décerné par le journal du Médecin.

Des médecins aujourd'hui plus soudés

Marc Moens oeuvre pour la défense de la profession depuis 1988, tout d'abord dans sa propre spécialité, la biologie clinique. L'int éressé est engagé par la Commission nationale médico-mutualiste (CNMM) en tant qu'expert, mais sans mandat à l'époque. Revenons, dans ce jdM, sur ses 30 ans de syndicalisme.

Philippe Devos prend la présidence de l'Absym

C'était dans l'air depuis quelques temps : le Dr Philippe Devos, 44 ans, anesthésiste et chef du Service de soins intensifs au CHC Saint-Joseph de Liège, a été élu nouveau président de l'Absym par le conseil d'administration lors de son assemblée générale samedi à Kasterlee. Il succède au Dr Marc Moens, qui met ainsi un terme à son quatrième mandat.

Le modèle de concertation n'est pas mort

Il y a du changement au sein de l'Absym/BVAS. Tandis que Jacques de Toeuf a remis la présidence de l'Absym Bruxelles à Gilbert Bejjani, demain 18 mai, le syndicat élira un nouveau président. Au début de Tannée dernière, Marc Moens avait déjà passé le flambeau en tant que secrétaire général du Groupement belge des médecins spécialistes (GBS). Il le fait désormais en tant que président de l'Absym.

Le droit d'exercer revisité

La nouvelle loi relative à l'exercice de professions des soins de santé, portée par la ministre Maggie De Block, a été publiée mardi le même jour que la Loi relative à la qualité de la pratique des soins de santé. La première introduit de nouvelles modalités pour les médecins étrangers et la seconde précise les contraintes auxquelles l'exercice de l'Art de guérir doit se soumettre. En matière de droit d'exercer la médecine, les Commissions médicales provinciales sont remplacées par une " Commission de contrôle ".

Absym : " Le MG gratuit, c'est du populisme "

Marc Moens considère les propositions du PS et du sp.a de gratuité totale pour une visite chez le MG comme " populistes ". " Le seuil atteint pour se rendre chez un médecin généraliste est déjà particulièrement bas à l'heure actuelle. Les bénéficiaires de l'intervention majorée ne paient qu'1 euro de ticket modérateur. "

L'Absym écrit aux futurs élus

Le syndicat médical veut faire savoir aux futurs élus ce que les médecins généralistes et spécialistes attendent d'eux au soir du 26 mai.

Une représentativité contestée

"Quand la représentativité d'un organisme est discutée lors d'une négociation c'est que l'interlocuteur n'a plus d'arguments et qu'il faut remettre tout le système démocratique en question ", a rétorqué samedi dernier, lors du colloque du GBS (lire en page 8 et 9), Jean-Luc Demeere à l'adresse de Maggie De Block qui dans le journal flamand De Tijd avait déclaré que " les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité ".

Les syndicats médicaux sont-ils encore représentatifs?

"Les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité ", a confié Maggie De Block au journal De Tijd du 26 janvier. Cette déclaration est restée en travers de la gorge de l'Absym. "Rien n'est moins vrai en ce qui concerne notre syndicat", soutient l'Absym.

GBS : élection du nouveau secrétaire général

Demain, lors de l'assemblée générale du Groupement belge des spécialistes, qui suivra le symposium consacré à la mutation du paysage hospitalier, les membres du groupement éliront leur nouveau secrétaire général.

Fâché avec le calendrier

Les autorités ont décidément un problème pour tenir leur délai. Annoncé plusieurs fois, le caractère obligatoire de la prescription électronique a déjà été reporté à plusieurs reprises.

Concours de l'été: gagnez un voyage pour deux au Chili

Durant cet été, le jdM publiera quatre récits de voyage sur l'Amérique Latine. A la suite de chaque article, une question. Répondez aux quatre questions qui se trouveront dans ces éditions et vous aurez peut être la chance de vous envoler pour le continent latino américain. Cette année, tous les lecteurs peuvent participer à notre grand concours de l'été. Et si vous êtes membres du Club du journal du Médecin, vous aurez la possibilité de jouer cinq fois. Suerte!