Tout sur Farber

Le Dr Jean Creplet termine la saison 3 de ses réflexions sur la philosophie et la médecine (La démocratie au bord du gouffre) en appelant à la signature d'un "gentleman agreement" entre médecins.

Le docteur Wynen a, dès le début du syndicalisme, assumé une charge de travail énorme. A côté de la gestion de ses cliniques successives, et en parallèle avec ses interventions chirurgicales, il y eut d'abord les réunions syndicales, parfois longues, souvent houleuses puis les négociations qui pouvaient durer toute une nuit de tensions. Lorsque le syndicat a eu conquis sa place dans la gestion participative de l'Assurance-maladie, puis dans la politique des Hôpitaux et, plus généralement celle la Santé publique, les activités qui y étaient liées se sont traduites par des interventions multiples hebdomadaires dans de plus en plus de Conseils, de Comités, de groupes de travail. Il a fallu impliquer des dirigeants au courant et disponibles dans plus de 300 mandats dont certains demandaient par leur importance la présence personnelle du président des chambres. Ajoutez la représentation du syndicat progressivement de plus en plus importante au niveau international, comme le Comité permanent des médecins européens et l'Association médicale mondiale, sans oublier les organisations internationales d'hôpitaux, comme l'Union européenne des hôpitaux privés dont était fondateur son autre enfant, Cobeprivé. Tout cela ne lui fut rendu possible que parce qu'il n'était pas seul.