Tout sur cochrane

Les filles et jeunes femmes vaccinées contre le papillomavirus humain (HPV) avant d'être sexuellement actives ont moins de chances de développer des pré-stades (cellules anormales) pouvant évoluer vers un cancer du col de l'utérus que celles vaccinées après leurs premiers rapports sexuels, ressort-il d'une étude publiée lundi par Sciensano, ex-Institut scientifique de Santé publique. Les experts plaident à présent pour un suivi des effets de la vaccination à long terme.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !