Le score VTE-BLEED a fait la preuve de son intérêt dans la prédiction des saignements majeurs chez les patients ayant présenté un événement thrombo-embolique et sous traitement anticoagulant au long cours, qu'il s'agisse d'un antagoniste de la vitamine K, d'un inhibiteur direct de la thrombine ou d'un inhibiteur direct du facteur X a. Sa valeur prédictive pour les hémorragies intracrâniennes et les saignements mortels est mal définie.

Rappelons que le score VTE-BLEED comporte 6 variables : cancer actif (2 points), sujets de sexe masculin avec hypertension artérielle non contrôlée (1 point), anémie (1,5 point), antécédents de saignement (1,5 point), âge de 60 ans ou plus (1,5 point) et insuffisance rénale (1,5 point). Les sujets dont le score est inférieur à 2 sont classés dans la catégorie à faible risque tandis que les sujets dont le score est supérieur ou égal à 2 rentrent dans la catégorie à risque élevé.

Un risque 4 à 6 fois plus élevé

F.A Klok (Leiden, Pays-Bas) a présenté à Munich les résultats d'une analyse post-hoc basée sur les résultats des études RE-COVER et HOKUSAI. Les investigateurs ont défini l'Odds Ratio de saignement intracrânien et de saignement mortel, en comparant les individus à risque élevé avec les individus à risque faible.

Il apparaît que l'OR est de 4,0 pour les saignements intracrâniens, de 5,6 pour les saignements mortels et de 4,7 pour les hémorragies intracrâniennes ou mortelles considérées ensemble. Les résultats sont concordants pour les trois familles d'anticoagulants. Le score VTE-BLEED permet donc d'identifier les patients ayant un risque 4 à 6 fois plus élevé d'hémorragie intra-crânienne et/ou de saignement mortel. Les auteurs estiment que leur observation est susceptible d'influencer l'attitude à adopter en matière de durée de l'anticoagulation.

Klok F.A. et al. ESC 2018 Annual Meeting, abstract 256