Becep (urgentistes) et Absym (principal syndicat médical) demandent par communiqué d'une seule voix que les urgentistes et les MG travaillent de concert contre l'épidémie de grippe qui va atteindre son pic.

"Actuellement, les hôpitaux sont confrontés à une très forte occupation. L'épidémie de grippepersistante et en constante augmentation contraint les hôpitaux à pratiquer une politique de

prise en charge restrictive. Si nous souhaitons garantir dans les prochains jours également queles patients les plus sévèrement touchés par le virus puissent être directement pris en charge enchambre hospitalière ou dans un service de soins intensifs, les médecins hospitaliers doiventaccorder un soin particulier à l'indication de prise en charge."

Raison pour laquelle les patients moins gravement atteints doivent être traités à leur domicile et ne pas se rendre aux urgences. Absym et Becep demandent "d'actionner l'entourage et le réseau social du patient". Les MG doivent faire le tri des patients à domicile. Les hôpitaux tentent alors de contrer l'épidémie dans l'institution.

Cette collaboration doit s'étendre et perdurer lors des prochaines épidémies.