Les chercheurs ont tenu compte également de critères censés augmenter les chances de suicide comme le chômage, la situation socio-économique, et l'accès à des infrastructures de santé. Or il n'ont pas trouvé une relation significative entre les deux. L'environnement de vie joue donc manifestement un rôle dans le suicide, précise le Nivel (Nederlands instituut voor onderzoek van de gezondheidszorg).

En collaboration avec l'université d'Utrecht, les chercheurs ont travaillé sur 300 communes environ aux Pays-Bas. Les résultats sont publiés dans The Lancet Planetary Health.

Les Pays-Bas connaissent un nombre croissant de suicides depuis plusieurs années. L'an passé, 1.840 personnes ont mis fin à leurs jours.

Nous ne disposons pas de chiffres récents en Wallonie-Bruxelles mais en Flandre ils furent tout de même 1.051 l'an passé à se suicider.