"Pour rester un syndicat qui se respecte, nous devons constamment travailler à un renouvellement interne dans une optique qualité", précise son président Marc Moens. "Parmi tous les réseaux sociaux, nous estimons que Twitter est le plus à même de transmettre des nouvelles médicales de manière responsable, qu'on peut suivre facilement et pour lesquelles on peut s'attendre à des commentaires."

Via Twitter, le syndicat veut également attirer des jeunes médecins. "Parmi les médecins âgés, toutefois, l'intérêt pour les réseaux sociaux grandit."

Twitter ne remplacera toutefois pas la communication interne de l'Absym.