Jeudi, lors d'un contrôle, les douaniers du tunnel ont découvert dans un camion en partance pour la Grande-Bretagne plus de 415.000 comprimés de diazépam dans des bidons, pour une valeur estimée à 470.000 euros, a indiqué le ministère.

Cette molécule est fréquemment détournée de son usage thérapeutique en substitut des opiacés ou de l'alcool.

Le chauffeur, de nationalité biélorusse, a été mis hors de cause et laissé libre. Le parquet de Boulogne-sur-Mer a été saisi du dossier.

"Cette saisie représente à elle seule un tiers des médicaments à usage humain interceptés par les services douaniers l'an dernier", s'est félicité M. Darmanin.

En 2018, la douane française a réalisé 4.144 constatations relatives à des produits de santé représentant 2,2 millions d'articles. Parmi elles, 2.610 concernaient des médicaments à usage humain et ont permis la saisie d'environ 1,2 million d'articles.