Tout sur université de Leeds

La réaction inflammatoire découlant d'une piqûre de moustique faciliterait la réplication et la propagation des virus portés par le moustique, au lieu de les combattre. C'est ce qui ressort d'une étude récemment parue dans la revue Immunity.