Tout sur Seattle

DoxyPEP est une étude américaine menée auprès de 500 hommes, gay ou bisexuels, et de femmes transsexuelles qui montre que l'administration de doxycycline, immédiatement après un rapport non protégé (prophylaxie post-exposition ou PEP), permet de réduire de 66% le risque de contracter une IST. Preuve de l'efficacité de cette stratégie, l'étude a été interrompue, un an avant la fin, suite aux excellents résultats observés lors d'une analyse intermédiaire.

Des chercheurs belges, allemands et américains apportent un nouvel éclairage sur la cause de la perte de l'odorat lors d'une infection au Covid-19. Ils ont découvert que le virus infecte les cellules de soutien de la muqueuse olfactive, mais pas les cellules nerveuses des récepteurs d'odeurs. Le centre de traitement des odeurs du cerveau a aussi été épargné.

A présent que les traitements antirétroviraux performants ont réussi le tour de force de transformer l'infection par le VIH en une maladie chronique, la question de la gestion des comorbidités liées à l'âge se retrouve au centre des préoccupations des experts en charge des patients vieillissant avec le VIH. A l'université de Washington à Seattle, un groupe d'investigateurs s'est intéressé à l'évolution du type d'infarctus du myocarde en fonction de l'âge.

L'électrocardiogramme est-il approprié pour dépister les anomalies susceptibles de conduire à une mort subite chez les athlètes de plus de 35 ans et, si tel est le cas, faut-il préférentiellement prendre les critères électrocardiographiques de l'ESC, ceux de Seattle ou les critères internationaux de 2018 ?

Le 21 novembre 2017 aura marqué une nouvelle avancée majeure, très attendue par des millions de patients, dans le traitement de l'infection par le VIH. C'est en effet à cette date que l'association fixe de dolutégravir et de rilpivirine a obtenu son autorisation de mise sur le marché de la part de la FDA. Il s'agit de la première thérapie duale destinée au traitement d'entretien de patients infectés par le VIH dont l'infection est contrôlée depuis six mois au moins par une trithérapie classique.

La venue de nouveaux traitements dans des pathologies rhumatismales est toujours attendue. Philip Mease (Seattle, WA, USA) a présenté les résultats d'une étude de phase 3 comparant le tofacitinib à l'adalimumab.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.