Une étude de cohorte de naissance observationnelle, prospective, multicentrique, menée chez des bébés nés à terme en bonne santé (≥ 37 semaines de grossesse), sur cinq sites dans différents pays d'Europe, a été mise sur pied au sein du Respiratory Syncytial Virus Consortium in Europe (RESCEU) afin de déterminer la charge de soins du VRS. L'incidence des hospitalisations associées au VRS au cours de la première année de vie a été déterminée par des questionnaires complétés par les parents et par des vues d'ensemble des hôpitaux.

Au total, 9 154 nourrissons nés entre le 1er juillet 2017 et le 1er avril 2020 ont été suivis pendant leur première année de vie et 993 ont participé à la cohorte de surveillance active. L'incidence des hospitalisations associées au VRS dans la cohorte totale était de 1,8 % (IC à 95 % : 1,6-2,1). Huit admissions d'enfant en soins intensifs ont été rapportées, soit 5,5 % des 145 hospitalisations associées au VRS et 0,09 % de la cohorte totale. L'incidence des infections à VRS dans la cohorte de surveillance active, confirmée par un essai diagnostique, était de 26,2 % (IC à 95 % : 24,0-28,6), tandis que celle des infections à VRS médicalement contrôlées était de 14,1 % (IC à 95 % : 12,3-16,0).

Les chercheurs ont conclu que les infections respiratoires aiguës associées au VRS provoquaient une morbidité considérable, entraînant l'hospitalisation de 1 bébé né à terme en bonne santé sur 56 dans les pays européens à revenu élevé. Selon les chercheurs, l'immunisation à l'avenir des femmes enceintes ou des bébés nés à terme en bonne santé pendant leur première saison hivernale pourrait avoir un effet important sur la charge de soins des infections à VRS.

Source :

  1. Li Y, Wang X, Blau DM, Caballero MT, Feikin DR, Gill CJ, Madhi SA, Omer SB, Simões EAF, Campbell H, Pariente AB, Bardach D, Bassat Q, Casalegno JS, Chakhunashvili G, Crawford N, Danilenko D, Do LAH, Echavarria M, Gentile A, Gordon A, Heikkinen T, Huang QS, Jullien S, Krishnan A, Lopez EL, Markić J, Mira-Iglesias A, Moore HC, Moyes J, Mwananyanda L, Nokes DJ, Noordeen F, Obodai E, Palani N, Romero C, Salimi V, Satav A, Seo E, Shchomak Z, Singleton R, Stolyarov K, Stoszek SK, von Gottberg A, Wurzel D, Yoshida LM, Yung CF, Zar HJ; Respiratory Virus Global Epidemiology Network, Nair H; RESCEU investigators. Global, regional, and national disease burden estimates of acute lower respiratory infections due to respiratory syncytial virus in children younger than 5 years in 2019: a systematic analysis. Lancet. 2022 May 28;399(10340):2047-2064. doi: 10.1016/S0140-6736(22)00478-0. Epub 2022 May 19. PMID: 35598608; PMCID: PMC7613574.
  2. Wildenbeest JG, Billard MN, Zuurbier RP, Korsten K, Langedijk AC, van de Ven PM, Snape MD, Drysdale SB, Pollard AJ, Robinson H, Heikkinen T, Cunningham S, O'Neill T, Rizkalla B, Dacosta-Urbieta A, Martinón-Torres F, van Houten MA, Bont LJ; RESCEU Investigators. The burden of respiratory syncytial virus in healthy term-born infants in Europe: a prospective birth cohort study. Lancet Respir Med. 2022 Nov 10:S2213-2600(22)00414-3. doi: 10.1016/S2213-2600(22)00414-3. Epub ahead of print. PMID: 36372082.
Une étude de cohorte de naissance observationnelle, prospective, multicentrique, menée chez des bébés nés à terme en bonne santé (≥ 37 semaines de grossesse), sur cinq sites dans différents pays d'Europe, a été mise sur pied au sein du Respiratory Syncytial Virus Consortium in Europe (RESCEU) afin de déterminer la charge de soins du VRS. L'incidence des hospitalisations associées au VRS au cours de la première année de vie a été déterminée par des questionnaires complétés par les parents et par des vues d'ensemble des hôpitaux.Au total, 9 154 nourrissons nés entre le 1er juillet 2017 et le 1er avril 2020 ont été suivis pendant leur première année de vie et 993 ont participé à la cohorte de surveillance active. L'incidence des hospitalisations associées au VRS dans la cohorte totale était de 1,8 % (IC à 95 % : 1,6-2,1). Huit admissions d'enfant en soins intensifs ont été rapportées, soit 5,5 % des 145 hospitalisations associées au VRS et 0,09 % de la cohorte totale. L'incidence des infections à VRS dans la cohorte de surveillance active, confirmée par un essai diagnostique, était de 26,2 % (IC à 95 % : 24,0-28,6), tandis que celle des infections à VRS médicalement contrôlées était de 14,1 % (IC à 95 % : 12,3-16,0).Les chercheurs ont conclu que les infections respiratoires aiguës associées au VRS provoquaient une morbidité considérable, entraînant l'hospitalisation de 1 bébé né à terme en bonne santé sur 56 dans les pays européens à revenu élevé. Selon les chercheurs, l'immunisation à l'avenir des femmes enceintes ou des bébés nés à terme en bonne santé pendant leur première saison hivernale pourrait avoir un effet important sur la charge de soins des infections à VRS.Source :