Tout sur triple négatif

Cette année encore, les organisateurs de l'ESMO - principal congrès oncologique européen depuis quelques années - ont décidé de tenir leur congrès annuel de manière virtuelle. Les conférenciers ont toutefois été invités dans un lieu central, ce qui a permis aux participants regardant le streaming d'avoir tout de même l'impression d'assister à une réunion en direct.

Comme de coutume, la Pr Martine Piccart a eu l'occasion de clôturer cette 24e réunion post-ASCO par un petit topo des principales nouvelles dans le domaine du cancer du sein. Nous nous limiterons ici à rapporter celles qui concernent l'étude OlympiA, dont les résultats pourraient bien être les plus importants de ce congrès ASCO, ainsi que les études sur le cancer du sein luminal. Vous pourrez toutefois découvrir sur notre site internet un article plus détaillé sur les temps forts dans le carcinome mammaire.

Dans les Belgian Oncology & hematology News (BOhN) précédents, nous avons déjà évoqué la réunion annuelle de San Antonio et par extension, la rencontre belge " Best of San Antonio ". Nous avions laissé la parole à la Pre Martine Piccart qui a donné un aperçu complet des développements récents dans le traitement du cancer du sein primaire. Dans cette édition, c'est au tour de la Pre Hannelore Denys, oncologue médicale et chef de clinique à l'UZ Gent, de nous parler du cancer du sein avancé.

Le cancer du sein triple négatif est associé à un pronostic particulièrement défavorable comparé aux autres types de cancer du sein. Les résultats positifs rapportés cette année dans le cadre de l'étude KEYNOTE-355 évaluant le pembrolizumab, ainsi que par l'étude IMpassion130 évaluant l'atézolizumab, ont attiré l'attention sur l'impact favorable de l'immunothérapie dans ce groupe de patientes.

Plusieurs présentations sur le traitement du cancer du sein ont particulièrement attiré l'attention lors de ce congrès virtuel de l'ESMO. D'abord, une série d'entre elles se sont focalisées sur les inhibiteurs de CDK4/6 dans le traitement du cancer du sein de stade précoce ou métastatique. Ensuite, une large attention a également été portée au cancer du sein triple négatif, avec à l'honneur l'atézolizumab. Enfin, plusieurs nouvelles molécules ont livré leurs premiers résultats ou des résultats complémentaires.

CANCER DU SEIN Le Dr Philippe Aftimos est responsable médical de l'unité de recherche clinique de l'Institut Jules Bordet. Nous avons fait le point avec lui sur les nouvelles approches médicamenteuses, particulièrement dans les cancers du sein.

CANCER DU SEIN En 2019, de nouveaux progrès importants ont encore été enregistrés dans le cadre du traitement du cancer du sein. Le Pr Sevilay Altintas, oncologue à l'UZ Antwerpen et à l'AZ Monica, nous donne un aperçu des évolutions les plus marquantes.