Tout sur Chine

L'étude CheckMate sur le nivolumab en 1re intention dans le CHC

IMMUNOTHÉRAPIE Dans une étude comparant le nivolumab (NIV) au sorafénib (SOR) en traitement de première intention dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé, le NIV n'a pas atteint son critère d'évaluation principal en termes de survie globale (OS).

L'étude de CheckMate du nivolumab en traitement de première intention pour le cancer du foie n'a pas atteint son critère de survie global mais est toujours considéré comme positive

Dans une étude comparant le nivolumab (NIV) au sorafénib (SOR) en traitement de première intention dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) avancé, le NIV n'a pas atteint son critère d'évaluation principal en termes de survie globale (SG). Auparavant, dans l'étude Checkmate 040, le NIV avait démontré des réponses durables, une bonne tolérance et des résultats encourageants sur le plan de la survie à long terme des patients atteints d'un CHC avancé.

Traitement hormonal plus tucidinostat option en cas de cancer du sein avancé avec récepteurs hormonaux positifs

Dans cette étude multicentrique (22 centres en Chine), randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, de phase 3, on a évalué l'ajout d'un inhibiteur sélectif de l'histone déacétylase (tucidinostat), administré par voie orale, à un traitement hormonal classique (exémestane) chez des patientes post-ménopausées souffrant d'un cancer du sein avancé, HER2 négatif, avec récepteurs hormonaux positifs.

Résultats encourageants pour le zanubrutinib dans le lymphome à cellules du manteau récidivant/réfractaire

Le zanubrutinib est un inhibiteur sélectif et irréversible de la BTK qui a déjà démontré une forte inhibition de la BTK dans le cadre d'études antérieures, ainsi qu'une inhibition minimale d'autres kinases. Le Pr Dr Y. Song (Peking University Cancer Hospital) a présenté les résultats de sécurité et d'efficacité d'une étude de phase II avec le zanubrutinib chez des patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau récidivant/réfractaire (LCM R/R).

NSCLC avancé ALK-positif : l'alectinib est efficace et sûr en première ligne

Dans cette étude de phase 3, randomisée, ouverte, conduite dans 21 centres situés en Chine, en Corée du Sud et en Thaïlande, 187 patients souffrant d'un carcinome pulmonaire non à petites cellules avancé ALK-positif ont été traités par alectinib (125 patients recevant 600 mg d'alectinib par voie orale 2 fois par jour) ou par crizotinib (62 patients recevant 250 mg de crizotinib par voie orale 2 fois par jour).

Agenda :