Tout sur hormonothérapie

L'association inhibiteur de CDK 4/6 (ciclib) + anti-aromatase a fait ses preuves dans le traitement des cancers du sein hormonosensibles. Certains cancers de l'endomètre pouvant, eux aussi, exprimer des récepteurs aux oestrogènes (RE+), il était logique d'y tester cette même association.

Depuis des décennies, le traitement hormonal fait partie du traitement adjuvant standard pour une femme préménopausée atteinte d'un cancer du sein primaire positif pour les récepteurs hormonaux (HR+) et HER2-négatif. Bon nombre de ces études ont commencé il y a plus de 10-15 ans ; leur suivi est maintenant suffisamment long pour pouvoir analyser valablement la survie globale. Le Pr François Duhoux (UCL) en a tiré quelques suppositions qui pourraient conduire à un traitement optimal pour ces patientes.