Tout sur CRT

Parmi les nombreuses présentations passionnantes de ce congrès, épinglons les résultats d'études sur l'association d'inhibiteurs de points de contrôle immunitaire et de (chimio)radiothérapie dans les tumeurs de la tête et du cou localement avancées, ainsi qu'une mise à jour de l'étude Debio 1143. Sans oublier d'impressionnants résultats dans le domaine de l'immunothérapie néoadjuvante.

Après une chimioradiothérapie (CRT) concomitante, l'envahissement lymphatique avait disparu chez 80 % des patients atteints d'un carcinome épidermoïde de la tête et du cou localement avancé. Mais comment sélectionner les patients nécessitant encore une ablation des ganglions lymphatiques ? L'étude ECLYPS1 apporte la réponse.