Administrer un hôpital public: un job qui rapporte

Administrer un hôpital public: un job qui rapporte

Nous révélions dans notre édition précédente que les 5 administrateurs politiques siégeant dans le bureau du CHU de Bruxelles (CHUB) - faîtière regroupant les hôpitaux de la Ville de Bruxelles - se partagent 164.385 euros par an. Contrairement à ce que nous indiquait Michel Govaerts (jdm N°2500), administrateur délégué du CHUB, ils ne sont pas une minorité à toucher une rémunération fixe. Ils sont 4 sur 5.

La machine à l'arrêt

La machine à l'arrêt

La volonté soudaine du cdH de ne plus travailler au sein des entités fédérées avec les socialistes - devenus "infréquentables" - risque d'impacter de nombreux dossiers "santé" en charge des gouvernements bruxellois, wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le jdM dresse une liste non-exhaustive des projets et décisions qui risquent de connaître un bon coup de frein.

" Parlons de la direction que le Samusocial doit prendre ! "

" Parlons de la direction que le Samusocial doit prendre ! "

Laurent Zanella - Le Samusocial défraie la chronique en ce mois de juin. Alors que la presse se braque sur les mandats politiques du bourgmestre sortant de Bruxelles Yvan Mayeur (PS), et de la présidente du CPAS de la ville Pascale Peraïta (PS), peu se soucient de la continuité de l'outil qu'est le Samusocial. C'est en tout cas l'avis du Professeur Michel Degueldre, président de l'asbl depuis 2013, que le journal du Médecin a rencontré cette semaine. " Plus il y a de pauvres, plus il y a de sans-abri, et plus le Samusocial se développe. C'est dramatique, mais c'est ça le sujet. "

Fonds amiante: actualisation permanente des pathologies

Fonds amiante: actualisation permanente des pathologies

Le Sénat a approuvé vendredi une résolution initiée par Philippe Mahoux (PS) qui réclame une politique cohérente en matière de maladies chroniques liées à l'environnement. Parmi les demandes adressées au gouvernement fédéral, figure l'actualisation permanente de la liste des pathologies prises en charge par le Fonds amiante.

ISPPC : Magnette et Dermagne envoient un manager de crise

ISPPC : Magnette et Dermagne envoient un manager de crise

Le gouvernement a décidé de placer l'Intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi (ISPPC) sous tutelle. Pierre-Yves Dermagne (PS), ministre des Pouvoirs locaux et le ministre-président wallon Paul Magnette (PS) ont décidé d'y envoyer un manager de crise.

Le PS propose la déclaration de don d'organe par internet

Le PS propose la déclaration de don d'organe par internet

Etant donné une liste d'attente encore importante pour recevoir un don d'organe (1.300 patients en attente, 100 décès par an faute de dons), le PS a déposé une proposition de loi permettant aux citoyens qui le souhaitent de se déclarer comme donneurs d'organes via Internet.

L'examen d'entrée en médecine approuvé. Le concours de 1er BAC maintenu

L'examen d'entrée en médecine approuvé. Le concours de 1er BAC maintenu

Le Parlement wallon a approuvé mardi midi l'avant-projet de décret signé Jean-Claude Marcourt (PS) instaurant, au corps défendant du ministre, dès la rentrée académique prochaine, un examen d'entrée pour accéder aux études de médecine (et de dentisterie). L'épreuve ne comportera qu'une session en 2017. Le concours de fin de 1er BAC est maintenu par loyauté envers le Fédéral. "Alors que les salles d'attente des médecins de famille sont pleines à craquer, faut-il garder un contingentement instauré le siècle passé ?", a toutefois déploré le ministre.

Et pour les francophones, la même chose...

Et pour les francophones, la même chose...

Desirée De Poot - S'il s'agissait d'une carte de voeux pour la nouvelle année, le texte commencerait par "mes très chers lecteurs francophones..."Mais nous sommes déjà bien engagés dans le mois de février et il est donc trop tard pour parler de voeux de fin d'année.

Alzheimer : le point sur la prévention wallonne

Alzheimer : le point sur la prévention wallonne

La maladie d'Alzheimer est un sujet souvent abordé. Dans les pages du journal du Médecin, comme en Commission Santé wallonne. C'est qu'avec le vieillissement de la génération du Baby boom, le nombre de cas va exploser à l'horizon 2050. L'occasion pour Joëlle Kapompole, sous sa casquette de députée PS, de questionner Maxime Prévot sur les mécanismes de prévention et d'alertes des familles existants en Wallonie.

Di Rupo prend sa plus belle plume pour rallier les médecins à sa cause

Di Rupo prend sa plus belle plume pour rallier les médecins à sa cause

De nombreux médecins se sont étonnés de recevoir à leur domicile un courrier envoyé par le président du parti Socialiste. Objet de cette missive : les convaincre des coups portés par le gouvernement MR NV-A à notre système de soins de santé.

Le nouveau financement de la sécu approuvé au conseil des ministres

Le nouveau financement de la sécu approuvé au conseil des ministres

La réforme du financement de la sécurité sociale de Maggie De Block a été approuvée au conseil des ministres vendredi. Elle renforce l'équilibre de la sécu via notamment la dotation d'équilibre et se veut plus transparente. Cette manne est toutefois conditionnée à une série de critères, ce qui, selon le PS, met la sécu en péril.

Numerus clausus : La France ouvre un peu les vannes

Numerus clausus : La France ouvre un peu les vannes

478 places en plus. C'est le nombre d'étudiants français supplémentaires qui pourront passer en 2e année de médecine. La ministre de la Santé Marisol Touraine l'a annoncé hier à l'Assemblée nationale. "Le numerus clausus était fixé à 7 676 postes l'an dernier. Il atteindra donc 8 154 à l'issue de cette année universitaire", détaille Le Quotidien du médecin. Une première depuis 1978.

1.812 numéros Inami supplémentaires en 2020

1.812 numéros Inami supplémentaires en 2020

La ministre fédérale de la Santé Maggie De Block (Open Vld) a réalisé de nouveaux calculs pour établir le nombre d'étudiants surnuméraires en médecine. En tenant compte des étudiants étrangers qui retourneront dans leur pays d'origine à l'issue de leurs études, le lissage négatif sera de 1.355 numéros Inami en 2020, contre 3.167 précédemment. Ce sont ainsi 1.812 étudiants francophones supplémentaires qui auront accès à la profession, écrit Le Soir lundi.

Examen d'entrée : Marcourt ne digère pas les "diktats" du Fédéral

Examen d'entrée : Marcourt ne digère pas les "diktats" du Fédéral

Le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) explique samedi dans les colonnes de La Libre Belgique l'instauration d'un examen d'entrée à l'entame des études de médecine et en dentisterie par le "diktat" du fédéral et ses exigences "stupides" alors que la pénurie guette.

Le souci d'équilibre de la sécu du gouvernement d'emblée taclé par le PS

Le souci d'équilibre de la sécu du gouvernement d'emblée taclé par le PS

A la demande des partenaires sociaux, le gouvernement a approuvé ce vendredi les grandes lignes de la réforme du financement de la sécurité sociale. La dotation d'équilibre par laquelle l'Etat maintient les comptes de la Sécu à flot pour faire face aux effets conjoncturels est confirmée mais soumise à un "mécanisme de responsabilisation". Le PS estime au contraire que la réforme "asphyxie totalement la sécurité sociale et met en péril l'essence même de ce précieux mécanisme de solidarité: le financement des pensions, des soins de santé et des revenus de remplacement".

Les étudiants en médecine de l'UCL recevront un correctif

Les étudiants en médecine de l'UCL recevront un correctif

Le courrier adressé par l'UCL aux étudiants en médecine contenant une menace de désinscription et d'absence d'octroi d'un numéro Inami recevra de la part des autorités académiques un correctif. Jean-Claude Marcourt a par ailleurs précisé que seul l'étudiant peut se désinscrire...

Brugmann abusé par le pouvoir

Brugmann abusé par le pouvoir

Souillé depuis des mois par des accusations de manoeuvres douteuses, le conseil d'administration de Brugmann a malgré tout licencié sa directrice générale médicale la semaine dernière. Les circonstances forcent le Dr Hut à attaquer le CHU en justice. Tandis qu'à première vue, les principaux responsables, plus politisés qu'hospitaliers, semblent hors de portée. Récit.