Médicaments bon marché: "un règlement incompréhensible et injuste"

Médicaments bon marché: "un règlement incompréhensible et injuste"

L'Association des médecins généralistes d'Anderlecht (AMGA) adresse une lettre ouverte à Maggie De Block (ministre des Affaires Sociales et de la Santé Publique) et Ri De Ridder (directeur général soins de santé Inami) pour pointer les limites de la réglementation sur la prescription des médicaments bon marché. Ce courrier a fait l'objet d'un échange animé et constructif durant plusieurs jours au sein d'une association traditionnellement paisible. Nous publions ci-dessous in extenso les arguments soutenus pour la grande majorité des membres de l'AMGA.

Marchandisation des soins : "Pour des soins hippocratiques"

Marchandisation des soins : "Pour des soins hippocratiques"

Le Conseil provincial de l'Ordre des médecins Bruxelles/Brabant wallon consacrait sa matinée annuelle d'étude samedi dernier aux "patients et médecins face à la logique marchande". Michel Roland et Jean-Pierre Unger détaillent les bases d'une médecine profondément humaniste et fidèle au vrai serment d'Hippocrate, lequel rappelait au médecin que "dans toute maison où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien du malade".

Offrir plus de prévisibilité aux hôpitaux responsables

Offrir plus de prévisibilité aux hôpitaux responsables

Laurent Zanella - La sixième réforme de l'État - encore elle - modifie le système de financement des hôpitaux. L'occasion pour la Wallonie de faire table rase du système fédéral, jugé " trop complexe et aléatoire ". Le projet de décret " relatif au prix d'hébergement et au financement de certains appareillages des services médico-techniques lourds en hôpital " vise lui à offrir plus de prévisibilité aux gestionnaires hospitaliers, mais aussi à la Région, qui ne veut pas supporter le poids de l'investissement.

Cancer colorectal : campagne de dépistage

Cancer colorectal : campagne de dépistage

Le Grand Hôpital de Charleroi organisera une vaste campagne de dépistage du cancer colorectal du 6 au 17 mars. Le GHdC compte distribuer 3.500 kits de dépistage aux personnes âgées de plus de 50 ans.

François Fillon adoucit son programme santé

François Fillon adoucit son programme santé

En légère remontée dans certains sondages, François Fillon adoucit son programme en matière de santé publique. Malgré sa volonté de maintenir une économie d'environ 20 milliards sur cinq ans, il rassure les Français : la couverture santé restera stable. Il propose, pour gage de bonne volonté, le remboursement intégral des lunettes pour les enfants.

Prévot soutient Vivalia 2025

Prévot soutient Vivalia 2025

Le plan Vivalia 2025 prévoit la réorganisation de l'offre hospitalière en province du Luxembourg sur deux sites, l'un à Marche, l'autre dans le Sud-Luxembourg. En début de semaine, le ministre wallon de la Santé, Maxime Prévot a souligné qu'il croyait en ce projet.

Le Jdm se lance dans le "data journalisme"Plus d'info

Régularisation médicale des réfugiés : 8.745 autorisations de séjour en dix ans

Régularisation médicale des réfugiés : 8.745 autorisations de séjour en dix ans

Le rôle des médecins de l'Office des étrangers en matière de régularisation des réfugiés pour raison médicale a une nouvelle fois clivé les protagonistes en commission de l'Intérieur de la Chambre. Selon le Comité consultatif de Bioéthique, l'Office des étrangers a une interprétation très personnelle du rôle du médecin. L'Ordre des médecins estime que l'indépendance déontologique des médecins-conseils n'est pas assurée. Le directeur de l'Office estime, lui, que les médecins-conseils refusent de rencontrer l'Ordre des médecins parce que leur travail est " systématiquement déconsidéré ".

La Chambre en faveur d'un meilleur remboursement des prothèses dentaires

La Chambre en faveur d'un meilleur remboursement des prothèses dentaires

Les conditions actuelles d'accès au remboursement d'orthodontie sont trop strictes. Le coût pour les patients peut atteindre 3.500 euros voire 5.000 pour une prothèse complète faute de laquelle plus aucune vie sociale et professionnelle n'est possible. C'est pourquoi, majorité et opposition de concert, la Chambre a voté ce matin une résolution appelant "à un meilleur remboursement des soins orthodontiques pour le patient".

Une présidente pour l'Hôpital Erasme

Une présidente pour l'Hôpital Erasme

Le Conseil d'administration et le Conseil académique de l'ULB ont désigné la nouvelle présidente du Conseil d'administration de l'Hôpital Erasme. Nadine Lemaitre remplace le Pr Alain De Wever, qui a atteint la limite d'âge.

La moitié des secondes opinions accouche d'un autre traitement

La moitié des secondes opinions accouche d'un autre traitement

Aux Pays-Bas, la moitié des patients qui demandent une seconde opinion reçoivent de l'autre médecin un autre traitement. Sur 2.300 patients interrogés ces deux dernières années, 1300 ont demandé une seconde opinion. Dans la moitié des cas, ils sont reçu un autre traitement. Un quart a reçu le même traitement.

Vivre dans la précarité réduit d'au moins deux ans l'espérance de vie

Vivre dans la précarité réduit d'au moins deux ans l'espérance de vie

Des chercheurs de plusieurs pays ont comparé l'influence du statut socio-économique sur l'espérance de vie en regard des six facteurs de risque qui ont été définis par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme importants pour lutter contre les maladies non-transmissibles : l'inactivité physique, le tabagisme, le diabète, l'hypertension artérielle, l'obésité et la consommation d'alcool.

Ebola : MSF épingle l'OMS

Ebola : MSF épingle l'OMS

Dès le 31 mars 2014, MSF avait averti que l'ampleur des contaminations était "sans précédent" puis, en juin 2014, que le virus était "hors de contrôle". Il faudra pourtant attendre le 8 août 2014 pour que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) considère l'épidémie comme une "urgence de santé publique de portée internationale"

Toujours pas d'accord kiné/De Block

Toujours pas d'accord kiné/De Block

L'incertitude quant aux tarifs pratiqués par les kinésithérapeutes est toujours d'actualité ...

Le Belge fait confiance à son médecin généraliste

Le Belge fait confiance à son médecin généraliste

Le Baromètre Bien-être et santé de Solidaris montre que près de trois Belges sur quatre font confiance à leur médecin généraliste, plaçant celui-ci à la troisème place, après leur conjoint et leur famille, au rang des acteurs de leur vie à qui ils font le plus confiance.

Onkelinx défend le caractère universitaire de l'Huderf

Onkelinx défend le caractère universitaire de l'Huderf

Sur son compte Facebook, l'ancienne ministre fédérale de la Santé publique s'inquiète de la remise en question par Maggie De Block du caractère universitaire de l'Huderf.