Les seconds cancers plus mortels chez les jeunes que chez les adultes

Les seconds cancers plus mortels chez les jeunes que chez les adultes

Les deuxièmes cancers chez les enfants ainsi que chez les adolescents et les jeunes adultes (AYA) sont beaucoup plus mortels qu'ils ne le sont chez les personnes plus âgées, ce qui peut expliquer en partie les résultats relativement médiocres des patients atteints de cancer âgés de 15 à 39 ans.

Prédicteurs de compliance à la chimiothérapie orale

Prédicteurs de compliance à la chimiothérapie orale

La satisfaction par rapport à la communication avec l'oncologue est le prédicteur le plus fort de la compliance chez les patients recevant des médicaments anticancéreux par voie orale. La réduction du fardeau pour la famille ou les amis est également prédictive de cette compliance à la chimiothérapie orale.

Le dépistage du cancer du poumon est trop fréquent chez les femmes

Le dépistage du cancer du poumon est trop fréquent chez les femmes

Une étude suggère que un CT de dépistage tous les ans est trop fréquent pour les femmes, un scan tous les 2 à 3 ans étant largement suffisant. En réduisant le nombre de CT inutiles, on réduit l'exposition au rayonnement et on augmente la rentabilité.

Évolution du taux de PSA et suivi actif par les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase

Évolution du taux de PSA et suivi actif par les inhibiteurs de la 5-alpha-réductase

Chez les patients faisant l'objet d'un suivi actif pour un cancer de la prostate à faible risque, la baisse des taux de PSA observée après l'instauration d'un traitement par inhibiteurs de la 5-alpha-réductase (5ARI) possède une valeur prédictive élevée en termes de risque de progression.

Le dépistage par dosage du PSA est-il aussi utile chez les hommes âgés ?

Le dépistage par dosage du PSA est-il aussi utile chez les hommes âgés ?

Les hommes qui se soumettent régulièrement à un dépistage par dosage du PSA courent moins de risques d'être déjà atteints d'une forme agressive de cancer de la prostate au moment du diagnostic. Il est donc utile de continuer à dépister également les hommes âgés en bonne santé.