Le CHR de la Citadelle dans les étoiles

Le CHR de la Citadelle dans les étoiles

Le New England Journal of Medicine a publié dans la nuit du 2 à 3 novembre 2017 les résultats d'une étude de phase 3 dans l'amyotrophie ...

Autre drogue, autre effet...

Autre drogue, autre effet...

Selon des chercheurs, le cannabis constitue une incitation à la violence ! Or de réputation, elle ne semble pas avoir cet effet...

Se désinhiber grâce à l'alcool...

Se désinhiber grâce à l'alcool...

Parler une langue étrangère n'est pas aussi simple. Outre l'obstacle du vocabulaire ou d'une grammaire complexe, se greffe aussi l'anxiété de paraitre ridicule. In vino veritas...

Des champignons à l'imagerie

Des champignons à l'imagerie

Les effets des champignons psilocybés sont connus, ce sont de puissants agents psychoactifs mais leurs effets n'avaient pas encore été mis en évidence par l'image... C'est chose faite !

Epilepsie : la glucosamine calme rapidement l'hyperexcitabilité cérébrale

Epilepsie : la glucosamine calme rapidement l'hyperexcitabilité cérébrale

Une étude américaine permet de progresser dans la compréhension des mécanismes moléculaires sous-jacents aux crises d'épilepsie et démontre qu'un complément alimentaire à base de glucosamine est capable d'empêcher l'hyperexcitabilité neuronale chez les personnes souffrant de cette maladie.

Une nuit blanche pour arrêter de broyer du noir ?

Une nuit blanche pour arrêter de broyer du noir ?

Alors que le fait de priver une personne de sommeil est, en temps normal, un acte considéré comme brutal et nocif, paradoxalement, en cas de dépression sévère, la méthode se révèle efficace, du moins de manière transitoire. La compréhension de ce phénomène pourrait ouvrir la piste à de nouveaux traitements.

ECTRIMS 2017: l'heure des bilans

ECTRIMS 2017: l'heure des bilans

Pierre Dewaele - Le Pr Catherine Lubetzki (Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris) est une présidente heureuse. Avec près de 10.000 participants, le congrès conjoint des comités pour le traitement et la recherche sur la SEP européen (ECTRIMS) et américain (ACTRIMS) aura été un plein succès. Des résultats très positifs de la toute première étude randomisée dans la SEP juvénile à la découverte de nouveaux biomarqueurs potentiels pour compléter les critères cliniques et radiologiques et accélérer ainsi le processus diagnostic de la SEP en passant par de nouvelles options thérapeutiques très attendues pour les formes progressives de l'affection, ce congrès aura été avant tout un succès scientifique et clinique et c'est là le bilan le plus important car le plus prometteur.