L'EAN comme si vous étiez

L'EAN comme si vous étiez

Le journal du Médecin vous propose, avec le soutien de Sandoz et Novartis, quatre rendez-vous privilégiés pour découvrir les moments ...

Climat : Trump nous empêchera de dormir !

Climat : Trump nous empêchera de dormir !

C'est une des conséquences réelles de la décision de Donald Trump de sortir des Accords de Paris ! En cas de fortes chaleurs, ...

Intelligence : la part de la génétique confortée !

Intelligence : la part de la génétique confortée !

Malgré le fait que l'hérédité est jugée importante dans la transmission de l'intelligence, seulement un petit nombre de gènes lui ont été associés à ce jour, et la fiabilité des travaux pour l'établir ne fait pas l'unanimité. Au terme d'une enquête de grande envergure, la plus vaste menée jusqu'à présent sur le sujet, des scientifiques néerlandais viennent toutefois d'apporter des données supplémentaires qui permettront de mieux comprendre les fondements génétiques du quotient intellectuel.

La peur est un sentiment qui s'apprend !

La peur est un sentiment qui s'apprend !

Deux chercheurs de l'Université de Californie à Riverside viennent de décrypter le mécanisme de mémorisation de la peur, expliquant que des événements troublants se transforment en peurs chroniques ancrées dans notre mémoire via un processus d'apprentissage complexe.

Bientôt la fin de la calvitie et des cheveux blancs ?

Bientôt la fin de la calvitie et des cheveux blancs ?

Encore une fois - c'est souvent le cas dans la recherche scientifique - c'est le hasard qui aura permis de faire une découverte qui ne manquera pas d'intéresser beaucoup d'hommes et, dans une moindre mesure, des femmes. Toutes les personnes qui redoutent l'apparition des premiers signes de l'âge sur leurs cheveux, à savoir la calvitie et l'inévitable dépigmentation, sont en effet concernées.

La maladie de Parkinson pourrait commencer dans l'intestin

La maladie de Parkinson pourrait commencer dans l'intestin

La maladie de Parkinson pourrait trouver son origine dans l'intestin et se disséminer dans le cerveau via le nerf vague, un nerf qui parcourt le corps depuis l'encéphale jusqu'à l'abdomen et qui contrôle les processus corporels inconscients tels que la fréquence cardiaque et la digestion des aliments. Ce constat résulte d'une étude suédoise montrant que des patients ayant subi une résection importante de ce nerf vague qui innerve l'intestin ont moins de risque de développer cette maladie.

Améliorations impressionnantes dans la SEP, et pourtant...

Améliorations impressionnantes dans la SEP, et pourtant...

La sclérose en plaques (SEP) est habituellement divisée en trois formes : rémittente, secondaire progressive et primaire progressive. Mais dans les faits, la SEP est considérée comme une maladie unique, avec des phénotypes cliniques différents et dans laquelle varie au cours de la maladie l'équilibre entre les mécanismes physiopathologiques sous-jacents. Le Dr Barbara Willekens, neurologue et spécialiste de la SEP (UZA), nous éclaire.

Un robot conçu pour forer très rapidement dans la boîte crânienne

Un robot conçu pour forer très rapidement dans la boîte crânienne

Ouvrir le crâne d'un patient en faisant un trou dans les os avec un foret à main, c'est assurément tout un art. Un art qui nécessite de prendre en compte l'épaisseur du crâne, la densité osseuse de la zone à sectionner, la préservation du réseau sensible de nerfs, d'artères et de veines...

La psychiatrie primée

La psychiatrie primée

Charles Kornreich et Xavier Noël, deux chercheurs du Laboratoire de Psychologie Médicale et Addictologie de l'ULB - CHU Brugmann, ont reçu 150.000 euros du Fonds pour la Recherche en Psychiatrie pour une étude sur une thérapie combinée en cas d'alcoolisme, à savoir une neurostimulation (tDCS) et une formation sur la perte de contrôle (ICT). Ils examinent s'ils peuvent ainsi remédier au déséquilibre existant en cas d'alcoolisme entre un contrôle des impulsions déficient et l'incapacité d'évaluer les conséquences de ses propres actes.

Homocystéine : un biomarqueur des troubles bipolaires

Homocystéine : un biomarqueur des troubles bipolaires

Les troubles bipolaires malgré tout ce qu'on en sait déjà demeurent d'une étiologie incertaine. Récemment, une attention particulière a été portée à l'homocystéine. Justifié ou non ?