Les médecins généralistes ont des consultations quotidiennes en prison

24/10/18 à 12:54 - Mise à jour à 12:53

Actuellement, 135 médecins généralistes dispensent des soins médicaux de base dans les prisons belges. Pour eux, un quota de 2.330 heures de consultation est prévu. Le service santé des prisons suppose que 10 % des détenus consultent un médecin tous les jours.

Les médecins généralistes ont des consultations quotidiennes en prison

© BELGA

C'est ce qui ressort de la réponse à une question parlementaire du député Stefaan Van Hecke (Groen) au ministre de la Justice Koen Geens (CD&V).

Plaintes

Van Hecke a entendu les plaintes de prisonniers. "Il n'y aurait pas toujours un médecin disponible et des questions non-aiguës devraient parfois attendre des semaines ", a déclaré le représentant du peuple. "Dans le passé, des situations poignantes sont aussi apparues. De plus, un prisonnier ayant un besoin urgent d'aide ne pouvait pas voir un médecin pendant des jours et des jours ", souligne Van Hecke.

Dans sa réponse, le ministre Geens déclare, entre autres, que en semaine les détenus ont la possibilité de consulter un médecin tous les jours. Pendant les week-ends, cependant, les consultations sont limitées aux cas urgents et aux prisonniers nouvellement arrivés. Geens souligne également que les détenus peuvent également demander des consultations chez le dentiste et le psychiatre.

Même cadre déontologique

Koen Geens : "Les jours de semaine, toute personne souhaitant s'adresser à un médecin généraliste peut le faire. Il va sans dire, bien entendu, que les médecins travaillant en prison agissent dans le même cadre professionnel et déontologique que dans le monde extérieur. Enfin, le ministre souligne "que le maintien du nombre nécessaire de prestataires de soins est une préoccupation constante. Nous sommes constamment à la recherche de médecins généralistes, psychiatres, dentistes indépendants, etc ".