L'absentéisme crève le plafond dans le secteur des soins

14/03/17 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Acerta, prestataire de services de ressources humaines, rapporte que l'an dernier, 5,8% des travailleurs du secteur non marchand étaient absents pour maladie, soit près du double de l'absence enregistrée dans le secteur marchand (2,7%). Le secteur des soins affiche un taux d'absentéisme encore plus élevé que la moyenne de 5,8% du secteur.

L'absentéisme crève le plafond dans le secteur des soins

© BELGA

Il existe des différences "notables" entre les divers secteurs des soins du non marchand. Acerta constate ainsi un absentéisme très élevé (11,8%) parmi les ouvriers dans l'aide aux familles et aux personnes âgées. "Ce n'est pas un secret : la demande en aide aux familles et aux personnes âgées ne cesse d'augmenter alors que ces travailleurs sont difficiles à trouver, de sorte que la pression sur le lieu de travail augmente considérablement", relève le prestataire de services RH.

Le pourcentage d'absentéisme des employés du secteur hospitalier correspond, lui, à 5% (dont 3% de longue durée de plus d'un an). Dans le secteur des maisons de repos et des établissements de soins, l'absentéisme général équivaut en moyenne à 4,5%.

En ce qui concerne les soins à domicile, Acerta remarque un taux global en la matière inférieur à celui des employés de l'ensemble du secteur marchand (2,8%), mais observe cependant un absentéisme à court terme élevé. Près de 2% des employés sont en effet absents chaque jour dans cette catégorie.

Pour le prestataire de services RH, les travailleurs du secteur des soins ont peu de pouvoir de décision quant à leurs règles de travail. Les horaires flottants et le télétravail ne sont par exemple pas possibles. "Un patient qui nécessite des soins ne peut pas attendre, de sorte que la pression sur le travailleur augmente. Malheureusement, nous nous apercevons que ces travailleurs prodiguent parfois des soins aux dépens de leur propre santé."

Si les travailleurs du secteur des soins sont plus fréquemment malades que leurs collègues d'autres secteurs, ils le sont aussi plus souvent durant une longue durée. L'âge joue clairement un rôle dans ce phénomène. En effet, plus un travailleur est âgé, plus il est question d'absence de longue durée: 9,4% des travailleurs absents à long terme sont âgés de 58 à 63 ans et 13,6% d'entre eux ont entre 63 et 68 ans.

En savoir plus sur: