Tout sur Wouter Beke

Le ministre flamand de la Santé Wouter Beke a confirmé mardi l'"attitude sceptique" du gouvernement flamand à l'égard de l'accord conclu vendredi dernier par le fédéral et la Fédération Wallonie-Bruxelles à propos des quotas de médecins. Selon le ministre CD&V, le fait qu'il y ait un engagement du côté francophone à travailler aussi avec un examen d'entrée et un numerus fixus est "une condition nécessaire mais pas suffisante pour arriver à une solution", a-t-il indiqué au Parlement régional. La N-VA est très sévère et les médecins flamands tout aussi sceptiques.

Pour le moment, l'essentiel du budget de la Santé publique demeure fédéral adossé à une solide solidarité nord-sud - la Flandre contribue pour près de 80% aux recettes de la sécurité sociale.

"La prochaine réforme de l'État devrait transférer toutes les compétences en matière de soins de santé à la Flandre. Seuls la reconnaissance et le prix des médicaments resteraient fédéraux. Si ce n'est pas mieux réglementé au niveau européen." Ainsi s'exprime un haut-fonctionnaire très influent en son nom personnel mais sous tutelle du ministre flamand de la Santé et du Bien-Être, Wouter Beke.

Domus Medica a annoncé que ses membres ne testeront plus les contacts à haut risque et ne testeront les patients malades que sur la base d'une indication clinique. L'Association flamande des médecins généralistes a lancé un appel au secours mardi passé: la première ligne se noie...

Domus Medica a annoncé que ses membres ne testeront plus les contacts à haut risque et ne testeront les patients malades que sur la base d'une indication clinique. L'Association flamande des médecins généralistes a lancé un appel au secours mardi : la première ligne se noie...

Le gouvernement flamand propose aux étudiantes et étudiants étrangers qui n'ont pas encore été vaccinés, ou du moins pas avec un sérum reconnu par l'Europe, de se faire immuniser en Belgique. "Le taux de vaccination en Flandre est légèrement inférieur dans les grandes villes. En vaccinant les étudiants étrangers dans la ville où ils suivent leurs études, nous les protégeons eux, mais aussi les autres étudiants et leur famille lorsqu'ils rentrent chez eux", s'est targué le ministre flamand de la Santé publique, Wouter Beke.

Généraliste à Lochristi en région gantoise, Anneleen Van Conkelberge a vu passer beaucoup de bonnes initiatives au cours de la crise du coronavirus... et d'autres qui étaient franchement améliorables. Par trois fois, elle a pris la plume pour rappeler à l'ordre les ministres compétents. Son plus grand regret ? L'absence d'un pilotage centralisé au départ du sommet.

Ce samedi 23 novembre, les ministres Valérie Glatigny et Wouter Beke ont remis le Prix du Spécialiste de l'année 2019 au docteur Jean-Paul Lechat (GHdC) et du Specialist van het jaar au Dr Marc Moens (Absym/GBS). 3.000 lecteurs du jdM/Ak ont désigné les lauréats de 2019.

Nous avons publié dans nos cinq derniers numéros les portraits des nominés au Prix du Spécialiste de l'année. Il vous revient de voter pour celui qui récolte votre suffrage. Nous présentons ici brièvement les cinq candidats sélectionnés par le jury. Rendez-vous sur www. lejournaldumedecin.com pour (re)lire leurs portraits et nous faire part de votre choix.

Le gouvernement flamand se veut " très ambitieux " dans sa déclaration de politique régionale (DPR) concernant le bien-être et la santé. " Nous voulons rejoindre les pays scandinaves, tant en termes d'économie et de prospérité qu'en matière de protection sociale et de bien-être. "

La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) est fatiguée de la fragmentation entre huit ministres de la politique en matière de santé. "En étant honnête, on sait que les soins de santé ont besoin de structures cohérentes", estime-t-elle dans Het belang van Limburg samedi. Elle plaide dès lors pour une refédéralisation de la matière. "Quand on réalise qu'une idiotie a été faite, on doit pouvoir la réparer." Geert Bourgeois (N-VA) et Wouter Beke (CD&V) rejettent catégoriquement cette option.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !