Tout sur UZ Leuven

Un prisonnier a-t-il autant le droit aux soins de santé qu'un citoyen lambda ? Si la réponse est oui, et nous pensons que c'est le cas, alors il est urgent de trouver une solution pour les 506 détenus atteints d'une hépatite C - souvent non diagnostiqués - dans nos prisons belges. Ils sont traités autrement que les autres personnes dans notre pays, alors qu'il y a presque sept fois plus de personnes infectées en détention provisoire ou sous condamnation que dans le reste de la population.

Personne ne sait encore très bien, à ce stade, quand ou comment une éventuelle vaccination complémentaire contre le Covid-19 pourrait être organisée plus tard dans l'année. Il est par contre bien établi que les vaccins contre la grippe pour la saison 2022/2023 sont en préparation... et il ne faut pas oublier non plus l'importance de la vaccination des groupes à risque contre le pneumocoque. Le point avec le Dr Pascal Van Bleyenbergh, pneumologue à l'UZ Leuven.

"Les infirmières exposées à des médicaments dangereux ont deux fois plus de risques de faire une fausse couche. Une augmentation des dommages génétiques a été démontrée chez les infirmières en oncologie", alerte un collectif qui vient de demander au Parlement fédéral (lire en Une) de prendre des mesures pour mieux protéger les travailleurs contre les substances cancérigènes.

On entend parfois les personnes qui souffrent d'obésité affirmer avec une pointe de fatalisme que les kilos superflus font partie de leur nature - comprenez, de leur bagage génétique - et que la lutte pour s'en débarrasser est donc irrémédiablement vouée à l'échec. À tort ou à raison?

Le dépistage de population du cancer colorectal organisé dans notre pays repose sur le test iFOBT, recommandé à toutes les personnes de 50 à 74 ans. Quid si le résultat est positif et que la coloscopie met au jour une lésion (pré-)maligne?

Des vaccins qui commencent déjà à perdre de leur efficacité et deux antiviraux qui semblent efficaces, mais soulèvent encore un certain nombre de questions: face à ce tableau pas tout à fait rassurant, les scientifiques ne laissent aucune piste inexplorée dans la lutte contre le coronavirus. Certaines personnes pourraient-elles par exemple y être naturellement insensibles et, si oui, l'analyse de leur génome a-t-elle des choses à nous apprendre?

La prévalence de la stéatose hépatique non alcoolique (également connue sous l'acronyme anglais de NAFLD, pour non-alcoholic fatty liver disease) ne cesse d'augmenter. "Le grand défi est d'identifier la maladie à un stade précoce et d'évaluer à quel point elle a déjà endommagé le foie", explique le Pr Jef Verbeek (hépatologue, service de gastroentérologie-hépatologie, UZ Leuven). "Il est en effet fréquent qu'elle ne provoque aucune plainte même à un stade avancé, parce que les maladies du foie ne s'accompagnent généralement pas de symptômes douloureux."

Afin d'élucider la pathogenèse de la perte olfactive du Covid-19, un consortium de chercheurs, dont des collaborateurs de l'UZ Leuven, a prélevé des échantillons post-mortem de la muqueuse respiratoire, de la muqueuse olfactive et du bulbe olfactif dans le cerveau.

Les premiers médicaments biosimilaires ont fait leur apparition sur le marché il y a une dizaine d'années. Ils peuvent notamment être utilisés en gastroentérologie, par exemple dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), et les gastroentérologues les ont adoptés avec les précautions d'usage. Où en sommes-nous aujourd'hui?

Si les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) peuvent rendre de fiers services aux patients, il est important de les utiliser à bon escient. Le Pr Tim Vanuytsel (service de gastroentérologie, UZ Leuven) nous explique pourquoi... et comment.

Imaginez un patient qui souffre depuis 30 ou 40 ans d'une infection osseuse et chez qui plus aucun antibiotique n'a le moindre effet. Ces personnes développent régulièrement des fistules et doivent de temps à autre être hospitalisées lorsque l'infection prend le dessus ; dans certains cas, il faut même les amputer. On commence toutefois à entrevoir une alternative susceptible de déboucher sur une guérison complète: la thérapie bactériophage ou phagothérapie.

La dyspepsie fonctionnelle est un thème dont on parle beaucoup mais dont, à bien y regarder, nous sommes encore loin de comprendre toutes les finesses. Le Pr Tim Vanuytsel (service de gastroentérologie, UZ Leuven) et son équipe ont fait à ce sujet une découverte très intéressante qui a récemment fait l'objet d'un article dans la revue Gastroenterology.

La première cause d'occlusions intestinales malignes est l'atteinte péritonéale liée à une tumeur primitive ou aux métastases d'une autre tumeur. L'obstruction survient dans ce cas sous l'effet d'une compression externe de l'intestin ou d'un envahissement de sa paroi. Le carcinome ovarien est de loin la tumeur la plus fréquemment incriminée dans ce contexte. À côté de ces lésions péritonéales, le cancer du côlon est une autre cause fréquente d'occlusion intestinale. Le Pr Katelijne De Nys (spécialiste en radiothérapie-oncologie) fait le point sur la prise en charge.

Si la morphine représente une option précieuse dans le traitement de la dyspnée chez le patient palliatif, les études révèlent qu'un grand nombre de médecins hésitent encore à y avoir recours en temps utile. Il existe pourtant des recommandations bien tranchées pour le traitement de la dyspnée en phase palliative. Le point avec le Pr Johan Menten (membre de l'équipe de Radiothérapie-Oncologie et coordinateur des soins palliatifs à l'UZ Leuven).

Lorsque les cancers du sein progressent, le développement de métastases hépatiques est hélas fréquent. Mais, jusqu'à présent, il était impossible de prédire quelles patientes bénéficieraient de la chirurgie de celles-ci. Des chercheurs de Bordet ont mis en évidence un critère clé qui pourrait permettre de mieux sélectionner les patientes pouvant bénéficier de cette opération. à terme, cela pourrait augmenter le nombre de patientes en rémission et permettre des guérisons dans certains cas sélectionnés.

La vaccination en maisons de repos touche à sa fin. Dans huit jours, soit le 5 mars, le troisième tour en MR-MRS se clôturera. L'occasion de revenir sur le rôle joué par les médecins coordinateurs et conseillers en maison de repos (MR-MRS) durant cette phase de vaccination.

Les pharmaciens hospitaliers ont été impliqués d'emblée dans l'élaboration de la stratégie vaccinale. Il faut dire qu'ils ont une mission fondamentale à remplir... tout comme leurs collègues des officines, qui se voient attribuer dans les centres de vaccination un rôle majeur d'experts pharmaceutiques.

Le Rapport de la Commission spéciale Covid-19 (volet médical) du Dr Leïla Belkhir met le doigt sur un ensemble de manquements et d'impréparation lors de la première vague. Et ses enseignements sont loin d'avoir été tous tirés pour affronter la 2e vague...

Le nouveau centre de protonthérapie Particle, situé à Louvain, a accueilli ses premiers patients atteints du cancer pendant l'été 2020, a annoncé mercredi l'UCLouvain, qui exploite l'unité avec l'UZ Leuven. C'est la première fois que des patients sont soignés par protonthérapie en Belgique. Sept personnes ont pu en bénéficier. Les traitements se sont bien déroulés.

Bien que nous sachions depuis 70 ans que fumer provoque le cancer du poumon, cette question demeure un immense problème de santé. Nous sommes toujours confrontés au défi consistant, d'une part, à éviter que les jeunes ne commencent à fumer et, d'autre part, à aider les fumeurs à arrêter. Le Pr Dr Kristiaan Nackaerts et Sven Van Lommel, respectivement pneumologue et tabacologue à l'UZ Leuven, font le point sur la situation.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !