Tout sur UZ Brussel

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, l'UZ Brussel teste un robot social. Bilingue, il assiste les collaborateurs de l'accueil pour rappeler aux patients qui viennent en consultation l'importance du respect des mesures de prévention afin que l'hôpital reste un environnement sûr.

Les premiers médicaments biosimilaires sont aussi disponibles depuis peu pour le traitement de certains cancers. À mesure que les brevets des médicaments biologiques vont expirer, ce nombre continuera à augmenter. Le Prof. Dr Jacques De Grève, oncologue et généticien à l'UZ Brussel, explique comment la biosimilarité est démontrée et de quelle manière les médicaments biosimilaires peuvent contribuer à des soins de santé abordables.

Un patient souffrant du syndrome de Dunbar, également connu comme le syndrome du ligament arqué médian, a subi une intervention chirurgicale robotisée pour la première fois, au centre des maladies cardiovasculaires de l'hôpital universitaire de Bruxelles (UZ Brussel). Une opération assistée par un robot se révèle moins invasive pour le patient, entraîne moins de douleurs et promet une récupération plus rapide. L'assistance d'un robot augmente également la précision de l'intervention.

Chaque année, Médecins Sans Vacances envoie des médecins et des infirmières volontaires belges dans des hôpitaux de cinq pays d'Afrique. Durant ces missions, l'accent est mis sur le renforcement des capacités grâce à l'échange des connaissances et de l'expérience avec le partenaire local. Le Dr Greta Stevens, pédiatre, est partie à plusieurs reprises en mission en RDC. Elle nous raconte son expérience.

Aux Pays-Bas, les assureurs de soins de santé lancent un plan pour payer davantage les psychiatres à mesure que leurs patients se rétablissent mieux. Il ne s'agit pas d'une obligation de moyen, mais d'une obligation de résultat. Conjuguée à l'insatisfaction que nous avons lue dans la presse l'an dernier au sujet de l'absence de données sur les résultats en psychiatrie, cette proposition semble à première vue raisonnable. A première vue seulement.

Le journal du Médecin/Artsenkrant veulent grâce à cette enquête évaluer la consommation ou parfois l'abus de substances psychoactives par les professionnels des soins de santé. En 2021, ce thème reste malheureusement difficile à aborder, en raison de la honte et de la stigmatisation.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.