Tout sur Université de Gand

Mandaté par le SPF Santé publique, l'International Center of Reproductive Health de l'Université de Gand, dirigé par le Pr Ines Keygnaert, se lance dans une étude concernant le rôle et les besoins des médecins généralistes dans la lutte contre les violences sexuelles et intra-familiales. Le but final est d'élaborer des recommandations et des lignes directrices cliniques sur la formation, les outils à mettre en pratique et l'accompagnement dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles et intra-familiales.

L'an prochain, la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), va lancer une campagne contre l'abus de somnifères et de calmants dans l'intention principalement de faire baisser la consommation de benzodiazépines. Un budget d'environ 260.000 euros sera investi dans cette campagne à destination des médecins, pharmaciens et consommateurs.

Un médecin urgentiste sur deux envisage sérieusement de changer de métier. Seize pourcent d'entre eux comptent le faire dans les six ans. L'épuisement physique et émotionnel, de même que le sentiment de devoir sacrifier sa vie sociale, sont les principales raisons avancées. La fonction est pourtant déjà en pénurie, ont révélé samedi les journaux Mediahuis.

Un état des lieux sur les infections urinaires, est-ce bien nécessaire, vous demandez-vous ? Quoi de plus évident qu'une femme qui consulte son généraliste pour des symptômes typiques de la cystite ? Si l'analyse d'urine par bandelette est positive (avec ou sans culture), un traitement est proposé. Si le résultat est négatif, on conclut à l'absence d'infection des voies urinaires et aucun traitement ne sera prescrit. Mais aujourd'hui, ce n'est plus si simple. Le Dr Stefan Heytens, médecin généraliste du Département de médecine générale et de soins de santé de première ligne à l'Université de Gand a suivi de près (et alimente lui-même) la recherche dans ce domaine.

Le médecin et microbiologiste belge Peter Piot, qui a été le premier chercheur à identifier le virus Ebola en 1976 et pionnier dans la recherche sur le sida, s'est vu attribuer mardi soir la chaire Amnesty International de l'Université de Gand (UGent). Neuvième titulaire de cette place, l'ancien directeur d'Onusida a donné une lecture sur "la santé en tant que droit de l'homme". Selon lui, l'éradication du sida n'est pas pour demain.

La mission première de la commission euthanasie est de poursuivre les médecins qui "oublient" de rapporter les cas d'euthanasies réalisées. Dans le cas contraire, un contrôle strict est impossible. Or d'après une opinion parue dans le Standaard signée d'un collectif d'éthiciens et de médecins, la qualité de l'enregistrement en Belgique et faible et la commission se positionne trop souvent comme législateur.