Tout sur UMONS

Un an après son lancement, le site Home Stress Home, mis au point par des chercheurs/chercheuses de la Faculté de Psychologie & des Sciences de l'Education et de la Faculté de Médecine & Pharmacie de l'UMONS (membres de l'Institut de Recherche Santé), confirme l'augmentation du stress, de l'anxiété voire de la dépression chez les 3-25 ans. Par ailleurs, le stress chronique dont souffrent les professionnels de l'aide et des soins atteint des sommets avec la crise sanitaire, ressort-il d'une enquête menée, elle, par Sciensano et publiée jeudi.

Innovant tant dans son objectif que sa méthodologie, le projet Interreg belgo-français ParkinsonCom vise à créer d'ici fin 2022 une application d'aide à la communication pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Son développement a été confié au studio de création montois Drag On Slide.

L'UMONS a réuni EpiCURA et l'ORCW autour d'un projet unique dont l'objectif est d'utiliser la musique comme instrument thérapeutique et d'inviter la culture au sein du milieu hospitalier.

L'émergence successive de différentes catégories de peurs balise le développement psychique de l'enfant. Parfois cependant, persistantes ou exacerbées, certaines de ces peurs tracent le sillon de l'anxiété pathologique.

Cette structure, officiellement opérationnelle depuis le 1er novembre, fait partie des huit nouveaux consortiums fédéraux regroupant une université et un hôpital. Ensemble, ces binômes permettront de doubler la capacité de dépistage nationale, pour atteindre 50.000 tests quotidiens supplémentaires par jour.

Le nouveau conseil d'administration du Cium a été élu. Il est désormais présidé par Basil Sellam, étudiant en médecine à l'Umons. Il remplace Giovanni Briganti.

Seuls 696 candidats sur les 3.473 inscrits à l'examen d'entrée en médecine et en dentisterie, le 8 septembre dernier, ont réussi l'épreuve. Il ne reste toutefois que 565 lauréats inscrits réellement en première année de médecine, or le quota prévu pour 2023 en suppose 607, rapporte Le Soir mardi. 82 lauréats étaient des reçus-collés qui se sont inscrits directement en 2e.

C'est le titre d'un des lauréats du prix "Ma thèse en 180 secondes" pour communiquer le plus efficacement possible sur une thèse. Le lauréat, Thomas Abbate (UMons) a choisi comme titre officiel de sa recherche : "Modélisation mathématique, observation et contrôle de l'amplification virale en culture de cellules animales". L'autre lauréat est Alexis Darras (ULg) pour "sang pour sang" et Félicien Hespels (UNamur) pour "De l'or contre le cancer".

Le tribunal des référés de Namur (en urgence donc) donne raison aux étudiants en médecine qui ont réussi leur 1er BAC et qui ne sont pas classés en ordre utile lors du concours de sélection à l'issue de ce 1er BAC. Cette décision rejoint celle en faveur des 26 étudiants de l'UCL. La Justice devrait conclure dans le même sens pour les étudiants de Mons et de Liège qui ont entamé une action notamment contre leur université. Mais ces nouveaux "reçus-collés" ne sont pas sauvés pour autant.