Tout sur UGent

Sans être un diagnostic officiellement reconnu, le cerveau "morcelé" peut se comparer à une forme de TDAH non congénitale et auto-infligée... à force d'abuser du smartphone. C'est ce qu'a expliqué le Pr Theo Compernolle, neuropsychiatre et thérapeute, à l'occasion d'un congrès organisé au mois d'octobre (1).

"Dans l'ensemble, il s'agit d'un signal positif. La pauvreté est dans le collimateur des médecins et des pharmaciens. Les deux professions considèrent qu'il s'agit d'un problème structurel et sont prêtes à y remédier individuellement et socialement."

Lundi, le 20e anniversaire de la loi fédérale sur les droits des patients a été célébré. Son père spirituel, le professeur en droit de la santé Herman Nys (KU Leuven), a analysé ce qui est entré dans la législation nationale. La conclusion du brillant juriste est claire: la loi doit être rafraîchie et mise à jour.

Les experts médicaux de plusieurs centres de traitement pour le VIH belges se sont associés à des économistes de la santé et ont estimé que l'introduction de la prévention combinée pourrait réduire de moitié le nombre annuel de nouvelles infections par le VIH d'ici 2030. Cela pourrait entraîner une économie immédiate de 33,7 millions d'euros dès 2030.

Le médecin et microbiologiste belge Peter Piot, qui a été le premier chercheur à identifier le virus Ebola en 1976 et pionnier dans la recherche sur le sida, s'est vu attribuer mardi soir la chaire Amnesty International de l'Université de Gand (UGent). Neuvième titulaire de cette place, l'ancien directeur d'Onusida a donné une lecture sur "la santé en tant que droit de l'homme". Selon lui, l'éradication du sida n'est pas pour demain.