Tout sur SRAS

Vivre avec - Qu'il y ait eu un défaut de prévoyance et de préparation de la part des institutions et des autorités cela ne fait plus aucun doute, mais le confinement qui a été installé rapidement, l'a été dans un but précis, celui de ne pas surcharger le système hospitalier pour éviter une mortalité évitable. Et après ?

Chaque soir à 20 heures, la population manifeste bruyamment sa sympathie envers les soignants. Si certains accueillent chaleureusement ce soutien bon enfant, d'autres s'insurgent pour diverses raisons : oublis d'autres humbles travailleurs eux aussi indispensables, cynisme des décisions politiques antérieures qui ont privé les soins de santé de moyens indispensables, sacrifice des soignants mal protégés, pertes de revenus non compensés, etc. Pourquoi les soignants refusent-ils ces hommages en arguant " qu'ils ne font que leur job sans attendre de médaille " ?

Qu'il y ait eu un défaut de prévoyance et de préparation de la part des institutions et des autorités cela ne fait plus aucun doute, mais le confinement qui a été installé rapidement, l'a été dans un but précis, celui de ne pas surcharger le système hospitalier pour éviter une mortalité évitable, message fondamental notamment vis-à-vis des plus jeunes parce que la mortalité de la maladie dans cette catégorie n'est pas importante en soi mais c'est le non-accès aux soins qui aurait été fatal. Quelle est la suite ?

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.