Tout sur Sophie Wilmès

"Les arrêtés royaux concernant le personnel soignant ont été suspendus et seront abrogés samedi 23 mai, après l'accord des dix partis qui les avaient approuvés à l'époque. La concertation doit continuer pour trouver des solutions rapides à la revalorisation de la profession", a annoncé jeudi Sophie Wilmès.

Il n'y a rien de plus clivant que d'écrire sur une personnalité politique. Certains seront pour, d'autres seront contre. C'est inévitable. Concernant Sophie Wilmès, d'aucuns se rappellent de son passé en tant que ministre du Budget. Dès sa nomination à la tête du gouvernement, ils se sont rappelés au bon souvenir de ceux qui avaient oubliés les coupes budgétaires dans les soins de santé réalisés sous son mandat. D'autres ont vu le leadership de la première " première ministre " se révéler au début de la crise. D'autres, enfin, ont cru en elle pendant un temps bien éphémère.

" Nous insistons pour rouvrir les consultations extrahospitalières et hospitalières ", souligne le Dr Jean-Luc Demeere. Le président du GBS propose six priorités à Sophie Wilmès et Maggie De Block pour réduire le risque de dégâts collatéraux causés par le manque de soins aux personnes qui en ont besoin.

À l'instar des autorités qui recommandent aux médecins de prendre en charge les patients qui nécessitent des soins, le Groupement belge des spécialistes (GBS) s'inquiète de l'état de santé de la population belge. Il livre six recommandations à la Première ministre et à la ministre de la Santé. " Il faut créer une sécurité sanitaire afin de limiter au maximum les dommages collatéraux liés directement et indirectement au Covid-19. "

L'équipe du Pr Olivier Luminet (psychologie de la santé, UCLouvain) a lancé une enquête en ligne1 qui examine les réactions émotionnelles et les comportements mis en place par la population pour faire face à la pandémie du coronavirus.

Pour pouvoir participer aux concours du JM-club et avoir une chance de remporter un des prix, il faut être membre du Club du Journal du Médecin.