Tout sur soins

Le jdM s'est invité dans la tour de contrôle administrative de Saint-Luc: le service de planification des séjours hospitaliers, où une quinzaine d'aiguilleurs veillent à faire atterrir chaque patient sur le meilleur trajet de soins.

Disposer d'un point de contact unique pour signaler des cas présumés de prescription inappropriée, c'est l'une des dernières propositions de la N-VA. " Il faut ôter les pommes pourries " du panier, estime la députée fédérale Valerie Van Peel, auteure de la résolution.

Le nombre de maisons médicales sur le territoire belge a franchi en 2015 un seuil symbolique, avec 151 structures. Les prestations de médecins généralistes, infirmiers et kinés qui y sont couvertes par forfait mutualiste ont légèrement débordé de la trajectoire budgétaire de l'Inami. Alors que toujours plus de patients s'y inscrivent.

Plus de 4,62 millions de personnes ont été admises en 2015 dans l'ensemble des services d'urgence de Belgique. Cela représente près de 180.000 prises en charge supplémentaires par rapport à l'année précédente. Si ces chiffres semblent peu changer au fil des ans, le détail des prestations médicales ravive les questions sur la consommation des soins, à l'égard notamment d'un phénomène d'"urgences de complaisance".

Maxime Prévot s'est réjoui ce lundi de l'adoption de sa note-cadre par le gouvernement wallon. Le ministre régional y défend ses positions pour (enfin) améliorer la première ligne de soins. Surtout que selon les "dernières" données, l'offre en médecins généralistes est jugée insuffisante dans près de cinq communes sur dix.

Pontages, césariennes et autres angioplasties sont pratiqués sans commune mesure dans le pays, preuve que les actes médicaux relèvent de l'arbitraire, estime le secrétaire général de la Mutualité chrétienne.