Tout sur Sénat

La Belgique se dote enfin d'un Plan d'action national sur les perturbateurs endocriniens (Naped). Il prévoit de réduire notre exposition aux perturbateurs endocriniens (PE) et limiter leurs conséquences sur notre santé et l'environnement. Il était attendu depuis plusieurs années par les spécialistes.

Un rapport d'information sur les violences obstétricales est actuellement en cours au Sénat afin d'établir des recommandations qui devraient être finalisées fin 2022. Une série d'audition d'acteurs de la santé a été réalisée et, dans ce contexte Véronique Durenne (Sénatrice MR) a rendu visite au CHU de Liège mercredi 1er juin afin de mieux comprendre les difficultés rencontrées et les projets mis en oeuvre.

Le 16 mai 2002, la Chambre votait la loi autorisant sous condition l'euthanasie en Belgique. Fruit d'une longue réflexion et de larges auditions de la société civile au Sénat, la loi, promulguée le 28 mai 2002, allait être accompagnée quelques semaines plus tard de deux autres, celle sur les soins palliatifs et une troisième sur les droits du patient, toutes légalisant le choix d'organiser sa fin de vie.

Les produits chimiques sont déjà une priorité de l'agenda européen. Dans notre société moderne, ces produits chimiques jouent un rôle essentiel dans de nombreux domaines. Mais ils peuvent aussi avoir un impact sur notre santé. C'est notamment le cas de l'exposition aux perturbateurs endocriniens. Les Mutualités Libres se félicitent du fait que les différentes autorités semblent passer à l'action. La protection de notre santé doit devenir la principale ambition.

Fin 2016, le Sénat a publié un rapport d'information sur la prévention face aux perturbateurs endocrinien (PE) et leur élimination, au bénéfice de la santé publique. Le texte final contient un certain nombre de recommandations qui pourraient encourager les différents niveaux de pouvoir publics belges à élaborer une politique en la matière. Mais on a bien dit " pourraient "...

Jeudi dernier, le Conseil fédéral du Développement durable organisait une conférence sur l'impact des changements climatiques sur la santé en Europe et dans notre pays. Matière transversale s'il en est, c'est dans l'hémicycle du Sénat que les débats ont pris place.

Le Sénat a approuvé vendredi une résolution initiée par Philippe Mahoux (PS) qui réclame une politique cohérente en matière de maladies chroniques liées à l'environnement. Parmi les demandes adressées au gouvernement fédéral, figure l'actualisation permanente de la liste des pathologies prises en charge par le Fonds amiante.

La place à réserver aux applications médicales pour smartphones et autres appareils de communication portables pose question. Les sénateurs se sont penchés durant un an sur cette problématique. Le 12 mai, le Sénat a adopté un rapport d'information consacré à la santé mobile. Il sera transmis aux différentes autorités et entités du pays. Il contient des propositions originales qui pourraient modifier votre quotidien.

Le choix de ce gastro-entérologue, professeur à la faculté d'Etat à Port-au-Prince et membre de l'American college of gastroenterology, comme premier ministre est une surprise.

Votre avis compte !

Comment restez-vous à jour avec les soins de santé actuels ? Trouvez-vous facile ou difficile d'obtenir les points d'accréditation annuels ? Quelle est votre principale source d'information médicale ? Êtes-vous abonné au journal du médecin?Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes et ainsi pouvoir vous informer à l'avenir de la manière que vous souhaitez et avec les activités adéquates...

Aidez-nous à trouver des réponses à ces questions pressantes !