Tout sur Saint-Luc

Laetitia Delval est oncologue à Tivoli. Passionnée de photographie depuis l'enfance, elle immortalise ses compagnons à quatre pattes avec autant de brio que ses chiens quand ils marquent la pause lors des concours d'agility.

À partir du le 1er mars 2022, le vaccin Novavax sera proposé dans quatre centres de vaccination bruxellois aux personnes présentant un risque élevé de réaction allergique aux autres vaccins disponibles et aux personnes ayant eu des effets secondaires avérés après une première vaccination.

Chef de clinique du CHU UCL Namur site Godinne, le Pr Etienne Masquelier coordonne le centre multidisciplinaire de la douleur chronique (CMDC). Ancien GO au Club Med, il est passé de la case Africo-Bantoue à la case chronique de la douleur. Un abécédaire atypique.

Une étude franco-belge étaye l'intérêt d'une communication de type hypnotique basée sur l'utilisation de mots positifs et la confusion lors de la réalisation de gestes douloureux. Le résultat c'est moins de douleur, moins d'anxiété et plus de confort pour le patient.

Après les applaudissements de mars, le soutien se joue désormais à domicile! Afin de faciliter le quotidien du personnel hospitalier des Cliniques universitaires Saint-Luc, les mécènes de la Fondation Saint-Luc se sont mobilisés, avec un Fonds de soutien de 300.000 euros,pour offrir une série d'aides à domicile aux équipes de l'hôpital.

Les Cliniques universitaires Saint-Luc se lancent un fameux défi : construire trois nouveaux bâtiments et installer un nouvel ERM. Coût total de l'opération : un demi-milliard d'euros. Sans compter 200 millions d'euros pour l'équipement.

Le ministre Borsus, de nombreux patrons d'hôpitaux et chefs de service étaient réunis jeudi dernier pour découvrir les projets architecturaux des Cliniques Saint-Luc et célébrer son anniversaire. L'hôpital académique relève le défi de la transformation.

L'édition spéciale du jdM de passage aux Cliniques universitaires Saint-Luc est sortie de l'imprimerie. En voici le sommaire.

Dans un hôpital, une activité quasi invisible et pourtant ô combien indispensable concerne les achats en tous genres, de l'équipement d'IRM au papier-WC. Jean-Michel Bernard, Directeur Administration des patients/achats nous fait découvrir cette activité quelque peu souterraine et que les médecins connaissent relativement peu.

Lors de sa semaine à Saint-Luc, Le journal du Médecin a visité le service des Urgences en compagnie de son boss, le Pr Philippe Meert. Au menu, notamment, une promenade spécialement aménagée pour les proches des patients et une salle pédiatrique décorée grâce à une célèbre mécène...

L'hôpital Saint-Luc s'est doté voici 5 ans d'une direction bicéphale avec d'une part un administrateur délégué (CEO) et d'autre part d'un directeur médical en remplacement du coordinateur-général qui assumait également la fonction de médecin-chef. Il y a six mois, le CA a procédé à la nomination des neuf médecins chefs de département qui composent, avec le directeur médical, le "CoDiM" (Comité de direction médical), une nouvelle instance qui devrait donner plus de poids au corps médical de Saint-Luc. Ce " kern " se réunit tous les lundis après-midi et nous avons pu pénétrer dans le saint des saints pendant près d'une heure.

Saint-Luc envoie régulièrement des SMS de confirmation. En principe, il ne faut pas y répondre. Mais certains patients s'obstinent et enfilent par là même quelques perles.

Il y a 2 ans, l'hôpital Saint-Luc s'est doté de nouvelles routes pour que patients et visiteurs retrouvent leur chemin dans le dédale des bâtiments, pensés dans les années 70. Un système à trois chiffres a été mis en place sur le modèle de l'hôpital universitaire d'Anvers et de 25 autres hôpitaux dans le monde. Bilan? Assez efficace même s'il existe encore quelques résistances çà et là.

Le jdM s'est invité dans la tour de contrôle administrative de Saint-Luc: le service de planification des séjours hospitaliers, où une quinzaine d'aiguilleurs veillent à faire atterrir chaque patient sur le meilleur trajet de soins.

En 4 décennies, de nombreuses avancées et premières médicales ont eu lieu à Saint-Luc. Mais elles concernent aussi l'ensemble du monde hospitalier belge et mondial. Voici un assez large regard dans le rétroviseur en quelques découvertes-clés.

Les Cliniques Saint-Luc n'ont pas vocation à être un "avaloir" à patients étrangers fortunés. Toutefois, l'hôpital universitaire a créé une Cellule internationale chargée de proposer son know-how médical à des patients du monde entier qui ne bénéficient pas, chez eux, du dernier cri en matière de thérapie. C'est le cas notamment des transplantations de foie avec donneur vivant et des cardiopathies congénitales. La Cellule s'occupe également des patients belges sans couverture sociale.

Un hôpital comme Saint-Luc, c'est un milieu de transhumance permanente: des milliers de personnes s'y déplacent d'un service à l'autre, en suivant des kilomètres cumulés de couloirs. Pour gérer ces énormes flux de patients et de soignants, l'établissement se dote de divers outils, dont des ascenseurs dits intelligents. Mais cette technologie ne risque-t-elle pas de devenir déroutante ?

Les grands hôpitaux sont de véritables paquebots sanitaires - et les Cliniques Saint-Luc ne dérogent pas à la règle. Quand on tente de chiffrer leur activité frénétique de nuit comme de jour, on découvre des chiffres renversants. Petit aperçu non exhaustif mais néanmoins frappant.

Congress Report : ATS2024

Fondée en 1905 pour lutter contre la tuberculose, l'American Thoracic Society a pour ambition affichée de faire progresser la recherche et les traitements des affections pulmonaires (surtout) et cardiaques, ainsi que des troubles du sommeil. Cette année, son congrès international (ATS Conference 2024) se tenait à San Diego, du 17 au 22 mai.

Lire les articles

Médecine

Le 1er juin, le professeur Jean-Luc Van Laethem, chef de la clinique d'oncologie digestive à l'hôpital Erasme, a publié un essai clinique dans le cancer du pancréas métastatique dans The Lancet Oncology. Avec d'autres chercheurs belges et européens, le Pr Van Laethem cherche à évaluer la combinaison d'une chimiothérapie et d'un nouvel agent stimulant la réponse immunitaire. Cette association rapporte un taux de réponse objective (ORR) de 40,4 % chez 57 patients évaluables, atteignant ainsi le critère principal pour pouvoir mener une étude plus approfondie dans la recherche de lutte contre le cancer du pancréas.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.