Tout sur Rochester

A priori on pourrait dire que la maladie de Parkinson et le mélanome n'ont pas de point commun. Et pourtant, une équipe de la Mayo Clinic a non seulement montré que les personnes qui souffrent de Parkinson sont près de quatre fois plus exposées au risque de développer un mélanome que la population générale mais les chercheurs américains ont aussi constaté que les patients victimes de ce cancer cutané sont plus de quatre fois plus exposés au risque d'être atteint du Parkinson. Un lien réciproque a donc été découvert.