Tout sur Régions

L'accord de coopération entre le Fédéral et les Régions précise que le médecin traitant "peut communiquer l'éligibilité d'un patient à une vaccination prioritaire contre le Covid-19 car, en vertu de l'article 458 du Code pénal, il peut être dérogé au secret professionnel en vertu d'une loi, d'un décret ou d'une ordonnance". Le médecin ne communique aucun détail sur la pathologie elle-même. Le secret médical est donc préservé.

Le gouvernement wallon a inscrit la réorganisation de la première ligne dans sa Déclaration de politique régionale (DPR). La tenue des assises de la première ligne devait permettre d'alimenter la discussion, mais la pandémie a retardé les échéances. La concertation avec les parties prenantes de ces assises aura lieu "d'ici le mois de juin", espère Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé. Les premières analyses sont attendues pour la fin de l'année, et les assises, pour l'an prochain, au plus tôt.

Le gouvernement wallon a inscrit la réorganisation de la première ligne dans sa Déclaration de politique régionale (DPR). La tenue des assises de la première ligne devait permettre d'alimenter la discussion, mais la pandémie a retardé les échéances. La concertation avec les parties prenantes de ces assises aura lieu " d'ici le mois de juin ", espère Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé. Les premières analyses sont attendues pour la fin de l'année, et les assises, pour l'an prochain, au plus tôt.

Les trois Régions ont introduit progressivement, depuis plusieurs années, des mesures de soutien qui reviennent aujourd'hui au premier plan de l'actualité en raison de la crise actuelle. Nous avons déjà eu l'occasion d'aborder dans un précédent numéro, l'existence d'un régime dit de "tax shelter pour entreprises débutantes ou en croissance", qui permet de capitaliser une société en bénéficiant d'un bel avantage fiscal et de prêter de l'argent à une PME en se procurant des avantages similaires. La région de Bruxelles-Capitale a reconnu l'actualité de ces mesures en adoptant cet été de nouvelles mesures similaires à celles que connaissaient déjà ses deux voisines. Quelques mots d'explication.

Dans les hôpitaux belges, une infirmière s'occupe en moyenne de 9,4 patients. C'est plus que la norme de sécurité de 8 patients reconnue internationalement. Pour réduire le nombre de patients traités par infirmière, les hôpitaux doivent rendre le métier plus attrayant et décharger les infirmières des tâches pour lesquelles elles sont surqualifiées.

Fumée blanche au conseil des ministres : le budget des soins de santé a été approuvé. Au menu : économies dans le secteur du médicament et diminution du coût de certains d'entre eux pour le patient (58 millions) et indexation garantie pour les prestataires de soins. La norme de croissance de 1,5% est respectée également.

Plusieurs centaines de travailleurs des hôpitaux publics, des CPAS et des administrations communales en Région bruxelloise ont observé, mardi, des arrêts de travail lors desquels diverses actions ou assemblées générales ont été tenues, a indiqué Karim Brikci-Nigassa, porte-parole FGTB-CGSP Bruxelles pour les administrations locales et régionales (ALR). Ces mouvements de grogne seront réitérés tous les mardis jusqu'au 7 novembre prochain, décrété journée de grève régionale pour le secteur.

Dans un entretien exclusif avec le jdM, le Dr Paul De Munck, président du GBO et son nouveau directeur, Jean-Noël Godin, soulignent que la poursuite de la professionnalisation de leur organisation dépend de moyens financiers qui ne suivent pas. La qualité de la concertation en dépend.

La Plateforme de la 1ère ligne wallonne (PPLW) a publié ce jeudi un Mémorandum en vue des élections régionales, fédérales et européennes. Elle plaide pour un décloisonnement des métiers de santé, la lutte contre l'éparpillement des compétences, une meilleure représentativité de l'ambulatoire et une anticipation par rapport à une éventuelle 7e Réforme de l'Etat.

La place à réserver aux applications médicales pour smartphones et autres appareils de communication portables pose question. Les sénateurs se sont penchés durant un an sur cette problématique. Le 12 mai, le Sénat a adopté un rapport d'information consacré à la santé mobile. Il sera transmis aux différentes autorités et entités du pays. Il contient des propositions originales qui pourraient modifier votre quotidien.

Muriel Gerkens, députée fédérale Écolo et présidente de la commission Santé, a présenté sa vision des soins de santé dans le cadre de la polymédication des personnes âgées. Une conférence y était consacrée jeudi dernier par EPC Familia. La députée a évoqué, non sans inquiétude, l'avenir par le biais de la réforme des professions de la santé.