Tout sur Région bruxelloise

Il y a trois semaines, les autorités fédérales et régionales se mettaient d'accord sur le Covid Safe Ticket. La Région bruxelloise a immédiatement - et fort logiquement - pris ses dispositions, notamment pour l'Horeca. La Région wallonne, quant à elle, attend. Le CHU Ambroise Paré a pourtant pris la décision d'utiliser ce Covid Safe Ticket, se plaçant dans l'illégalité vis-à-vis de la Région.

Entre le 3 et le 9 août, il y a eu en moyenne près de 44,7 admissions à l'hôpital par jour de patients souffrant du Covid-19, soit une hausse de 17% par rapport à la période de référence précédente, ressort-il du rapport épidémiologique de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi en fin de matinée. Au total, 457 personnes sont encore hospitalisées pour une infection au Covid-19 (+25% sur une semaine), dont 118 patients traités en soins intensifs (+22%).

Un médecin sur quatre (24,9%) a pris des substances pour des raisons médicales au cours de la dernière année. 8,3% l'ont fait pour des raisons non médicales - pour les médecins de moins de 40 ans, cette proportion atteint même 11,1%. Les analgésiques classiques tels que le paracétamol (79,1%), les hypnotiques (18,6%) et les sédatifs (11,7%) sont particulièrement appréciés.

La nouvelle plateforme permettant aux Bruxellois de s'inscrire pour se faire vacciner contre le Covid-19 est en ligne depuis ce 19 avril. La procédure d'inscription a été fortement simplifiée. Bru-Vax est un maillon essentiel de la stratégie vaccinale bruxelloise.

La nouvelle plateforme permettant aux Bruxellois de s'inscrire pour se faire vacciner contre le Covid-19 est en ligne depuis ce 19 avril. La procédure d'inscription a été fortement simplifiée. Bru-Vax est un maillon essentiel de la stratégie vaccinale bruxelloise.

Depuis le 6 avril, les Wallons et les Flamands désirant se faire vacciner peuvent s'inscrire sur la "liste de réservistes" QVAX afin de bénéficier en "last minute" d'une dose de vaccin non utilisée. Le nouvel outil doit permettre d'accélérer la campagne de vaccination et "d'atteindre au plus vite l'immunité de groupe" en utilisant "absolument chaque dose". Les Bruxellois pourront le faire via une autre plateforme, Doctena, à partir de mi-avril.

Le Dr Maxime Fastrez, chirurgien et gynécologue arrivé à l'hôpital Érasme en octobre 2020, lance à l'occasion de la journée mondiale de l'endométriose (28 mars) la " première Clinique de l'endométriose rattachée à un hôpital académique de la Région bruxelloise ".

En Région bruxelloise, la vaccination du personnel de MRS et des hôpitaux a commencé ce lundi 18 janvier. En février, la première ligne (dont les médecins généralistes) devrait pouvoir être vaccinée. En tout, dix centres de vaccination vont être ouverts à Bruxelles d'ici le mois de mars. Selon le cdH, il manquerait des vaccinateurs.

Afin de réduire la propagation de l'épidémie et protéger les résidents fragiles, la Région bruxelloise a décidé d'interdire toutes les visites qui ne sont pas considérées comme essentielle dans l'ensemble des services résidentiels (qui accueillent des personnes 24h/24h), ce qui comprend les maisons de repos.

Plusieurs centaines de travailleurs des hôpitaux publics, des CPAS et des administrations communales en Région bruxelloise ont observé, mardi, des arrêts de travail lors desquels diverses actions ou assemblées générales ont été tenues, a indiqué Karim Brikci-Nigassa, porte-parole FGTB-CGSP Bruxelles pour les administrations locales et régionales (ALR). Ces mouvements de grogne seront réitérés tous les mardis jusqu'au 7 novembre prochain, décrété journée de grève régionale pour le secteur.

Les entités fédérées se sont mises d'accord pour lancer un projet-pilote permettant aux pharmaciens de la Région bruxelloise de délivrer gratuitement aux patients les kits de dépistage pour le cancer colorectal et des conseils. Le généraliste reste évidemment la personne de contact pour le suivi du test. 500.000 euros ont été débloqués pour financer ce nouveau dispositif.

Afin de réduire les inégalités de santé, le ministre Gosuin estime qu'il est essentiel d'intégrer la santé dans toutes les politiques menées en Région bruxelloise. C'est un des fils rouges du premier Plan santé bruxellois (PSB).

La Flandre se prépare à créer une soixantaine de " zones de soins ", réunissant les généralistes, les pharmaciens, les infirmiers (à domicile), les psychologues...