Tout sur RBSPS

La France va interdire plusieurs modèles d'implants mammaires soupçonnés de favoriser une forme rare de cancer, ont dévoilé mercredi Le Monde et Radio France. La Société royale belge de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (RBSPS), l'organisation qui représente la majorité des chirurgiens plasticiens en Belgique, déplore cette décision dans un communiqué. "Cette décision radicale n'est pas basée sur des données scientifiques valides", estime-t-elle.

Pour le Dr Jose Budo, chirurgien plasticien vétéran, la manière dont les patientes sont aujourd'hui informées des suites possibles d'un implant mammaire, quel qu'il soit, est " totalement insuffisante ". " On leur garantit généralement une prothèse à vie sans inconvénient et sans risque de cancer. Un document de questions en bonne et due forme est indispensable. Et remplacer les prothèses texturées par des prothèses lisses nous reporte 50 ans en arrière ", affirme-t-il.