Tout sur Paul Cosyns

Après la cassation partielle de l'arrêt du 28 février 2020 de la Cour d'assises de Gand, le docteur Van Hove a dû comparaître devant le Tribunal correctionnel de Termonde. Ce 14 septembre, le Tribunal a entendu les plaidoiries des parties civiles et de la défense. Le jugement sera prononcé en principe le 12 octobre.

Après la cassation partielle de l'arrêt du 28 février 2020 de la Cour d'Assises de Gand, le docteur Van Hove a dû comparaître devant le Tribunal correctionnel de Termonde. Ce 14 septembre, le Tribunal a entendu les plaidoiries des parties civiles et de la défense. Le jugement sera prononcé en principe le 12 octobre.

" La présence d'un avocat lors d'une expertise [médico-légale psychiatrique] constitue un problème. Elle entame l'objectivité de l'enquête. " Ainsi s'exprimait le médecin-psychiatre légal Inge Jeandarme la semaine dernière lors d'une journée d'étude organisée autour de la nouvelle loi sur l'internement. Le conseil national de l'Ordre le suit.

Le rôle des médecins de l'Office des étrangers en matière de régularisation des réfugiés pour raison médicale a une nouvelle fois clivé les protagonistes en commission de l'Intérieur de la Chambre. Selon le Comité consultatif de Bioéthique, l'Office des étrangers a une interprétation très personnelle du rôle du médecin. L'Ordre des médecins estime que l'indépendance déontologique des médecins-conseils n'est pas assurée. Le directeur de l'Office estime, lui, que les médecins-conseils refusent de rencontrer l'Ordre des médecins parce que leur travail est " systématiquement déconsidéré ".