Tout sur OCDE

Personne n'oserait encore douter aujourd'hui de l'impact direct de la pollution et du cadre de vie sur notre santé. Pourtant, les actions concrètes restent timides. L'Europe tente de montrer la voie aux États-Membres, comme récemment avec son nouveau plan d'action à l'objectif clair: le zéro pollution. En la matière, il manque à la Belgique une réelle motivation et de l'inspiration, comme le montre un récent rapport de l'OCDE. Le sens de l'urgence en matière de santé doit résonner jusque dans les politiques belges.

Personne n'oserait encore douter aujourd'hui de l'impact direct de la pollution et du cadre de vie sur notre santé. Pourtant, les actions concrètes restent timides. L'Europe tente de montrer la voie aux États-Membres, comme récemment avec son nouveau plan d'action à l'objectif clair: le zéro pollution. En la matière, il manque à la Belgique une réelle motivation et de l'inspiration, comme le montre un récent rapport de l'OCDE. Le sens de l'urgence en matière de santé doit résonner jusque dans les politiques belges.

"Toute l'architecture du système mis en oeuvre, ses finalités et son modèle, sont conçus pour réaliser pratiquement un scénario déjà écrit. Les marges d'initiative laissée à chacun des groupes concernés sont excessivement faibles, et même nulles si elles ne se raccrochent pas à la vision établie."

"Toute l'architecture du système mis en oeuvre, ses finalités et son modèle, sont conçus pour réaliser pratiquement un scénario déjà écrit. Les marges d'initiative laissée à chacun des groupes concernés sont excessivement faibles, et même nulles si elles ne se raccrochent pas à la vision établie."

L'investisseur peut-il partir en vacances le coeur léger, alors que certains jugent les marchés financiers dangereusement euphoriques ? Et que le redressement économique reste incertain ? Petit florilège des arguments rassurants.

Les Belges aiment clamer haut et fort que leurs soins de santé font partie des meilleurs au monde. Toutefois, la publication Health at a glance de l'OCDE donne une image plus nuancée de notre pays. La classe aisée y apparaît nettement moins bien lotie.

Les carabins sont indéniablement des étudiants privilégiés : ils ont la possibilité de suivre une formation passionnante et d'exercer ensuite un métier susceptible de leur apporter une grande satisfaction. On peut toutefois se demander qui sont finalement ces privilégiés qui peuplent les auditoires de médecine.

" Anneau gastrique, sleeve, bypass... Les interventions chirurgicales pratiquées en cas d'obésité ont explosé parmi nos affiliés ", affirment les Mutualités libres. " Le nombre d'opérations remboursées par l'assurance maladie a augmenté de 82 % en 6 ans. Parallèlement, les suppléments facturés aux patients accusent une hausse très significative : +53 %. "

Ce n'est pas nouveau : au niveau international, la Belgique a toujours été à la peine lorsqu'il s'est agi de fournir des statistiques aux instances internationales. Combien de fois l'OCDE et autre observatoires de la Santé indiquaient-ils dans leurs colonnes de chiffres " non disponible " sur telle donnée épidémiologique nous concernant ? L'Inami et le SPF Santé publique l'ont d'ailleurs reconnu à plusieurs reprises. Des mesures énergiques ont été prises.

Nous consacrons une partie importante de nos ressources en soins de santé. En 2015, près de 10,5 % du produit intérieur brut de la Belgique était ainsi consacré aux dépenses de santé. Bien que ce taux ne cesse n'augmenter, on observe une croissance plus faible ces dernières années; le taux n'ayant augmenté (que) de 0,4% entre 2009 (10,1%) et 2015 (10,5%) (données OCDE).

En Belgique, une personne sur huit rapporte vivre dans un bâtiment nocif, selon une enquête diligentée par Velux dont les conclusions sont indépendantes. Les Belges qui habitent dans un logement trop humide sont 65% plus nombreux à déclarer avoir des problèmes de santé que ceux vivant dans un logement sain et bien aéré. Ils sont aussi 79 % plus nombreux à se dire en mauvaise santé dans une habitation manquant de lumière versus un logement avec de la lumière naturelle en abondance.

En vue d'augmenter la part de génériques et de copies, porteurs de 150 millions d'économies potentielles, les Mutualités libres proposent que les médecins soient tenus, comme c'est le cas déjà pour les médicaments moins chers, à des quotas de prescriptions selon la substance.

Face aux défis posés par les nouvelles technologies, les systèmes de santé nationaux doivent accélérer leurs procédures, financer davantage la recherche et mieux évaluer les innovations, a recommandé l'OCDE dans un rapport publié lundi. Le développement de la médecine personnalisée, des nanotechnologies, des applications santé pour téléphone portable ou encore de l'analyse des données de santé représente d'"immenses opportunités", mais oblige tous les acteurs à s'adapter, souligne l'OCDE.