Tout sur Namur

C'est bon. 18 mois après la date butoir du 1er janvier 2020, fixée initialement par l'ancienne ministre de la Santé publique Maggie De Block, la Wallonie a enfin ses huit réseaux hospitaliers locorégionaux. Du moins, les alliances ont été publiquement présentées pour Namur, Charleroi, Liège, le Hainaut et le Luxembourg.

C'est un ancien garage qui accueille un nouvel espace d'art contemporain à Liège, la New Space, investie par la fondation Province de Liège pour l'Art et la Culture afin d'y présenter sa nouvelle exposition "Gestes", laquelle met en valeur, c'est son but, trois artistes issus de la sphère provinciale.

Comme son nom l'indique, la Belgian Gallery entend défendre depuis sa création en 2017 l'art belge ou du moins produit en Belgique depuis le milieu du 19e siècle jusqu'à aujourd'hui.

La livraison des vaccins augmente bon train. Pour absorber le nombre de doses reçues et distribuées - la Région parle de près de 400.000 injections par semaine, soit quasi le double de la cadence actuelle - la Wallonie activera, dès fin mai, un nouveau levier pour augmenter la capacité de ses centres de vaccination.

"Comprendre et accompagner le grand âge", tel était le thème de la Grande journée organisée par la SSMG le 6 mars dernier. Dans l'atelier consacré aux soins à domicile et à l'importance de la trousse d'urgence, la Dr Emmanuelle Thiry s'est attardée sur un symptôme fréquent en fin de vie: le delirium.

L'Association des généralistes de la haute Hesbaye namuroise (AGHHN) a ouvert en un temps record l'antenne de vaccination de proximité de Gembloux.

La vaccination, malgré une programmation remplie d'incertitudes, bat son plein. Les maisons de repos seront bientôt "globalement protégées". C'est désormais le tour du personnel exposé des institutions de soins de recevoir le vaccin, avant la première ligne. Côté wallon, 77% du personnel exposé des hôpitaux a déjà reçu une première dose, si l'on en croit Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé.

La vaccination, malgré une programmation remplie d'incertitudes, bat son plein. Les maisons de repos seront bientôt " globalement protégées ". C'est désormais le tour du personnel exposé des institutions de soins de recevoir le vaccin, avant la première ligne. Côté wallon, 77% du personnel exposé des hôpitaux a déjà reçu une première dose de vaccin, si l'on en croit Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé.

Aujourd'hui, on paraît aussi désarmé devant l'épidémie qu'il y a 100 ans et cela malgré des vagues incessantes de mesures dans tous les sens. Que l'Etat et les scientifiques n'aient d'autres armes que d'arrêter la vie normale et qu'à terme le remède paraît devoir tuer le malade, voilà sans doute l'explication des révoltes auxquelles on assiste un peu partout.

Le premier coup de pelle a été donné ce mercredi 2 décembre 2020 pour lancer le chantier des futures urgences du CHR Sambre & Meuse (site Meuse, à Namur) qui devrait se terminer en 2023. Il se fait en collaboration avec le bureau Espace Architectes et l'entrepreneur Dherte Namur.

Les médecins-chefs des hôpitaux des provinces de Brabant wallon, Hainaut et Namur adressent aux ministres de la Santé un cri de détresse et d'impuissance face à la situation sanitaire que l'ensemble des hôpitaux wallons affronte actuellement. Nous publions ci-dessous l'intégralité de la lettre.

Après la 7ème semaine d'école, on a pu constater une forte hausse du nombre de cas de Covid-19 et du nombre de quarantaines dans les écoles. Une courbe qui suit l'ensemble des cas dans la population de manière générale.

Le comité Hospital & Transport Surge Capacity - organe composé de représentants de toutes les autorités, du ministère de la défense, des fédérations hospitalières et d'experts - a demandé le 12 octobre à tous les hôpitaux du pays de passer à la phase 1A du plan Surge capacity Covid-19. Le comité regrette le manque de solidarité de certains établissements pour la répartition des patients.

Le comité Hospital & Transport Surge Capacity - organe composé de représentants de toutes les autorités, du ministère de la défense, des fédérations hospitalières et d'experts - a demandé le 12 octobre à tous les hôpitaux du pays de passer à la phase 1A du plan Surge capacity Covid-19. Le comité regrette le manque de solidarité de certains établissements pour la répartition des patients.

" Nous avons l'impression de nous retrouver au début du mois de mars ", interpelle Thomas Orban, président du Collège de médecine générale. " Il y a le même sentiment d'urgence avec l'impression que le monde politique et que l'administration sont encore léthargiques. Ils risquent de se réveiller encore une fois trop tard. "

La gestion de la crise du Covid-19 a mis en lumière certaines carences dans le chef des autorités. Le manque d'approvisionnement chronique de matériel de protection dès le début de la crise en est un exemple probant. Heureusement, les soignants ont pu compter sur la solidarité des Belges pour les soutenir.

La crise sanitaire impacte lourdement les finances des hôpitaux. Certaines institutions sont plus touchées que d'autres parce qu'elles ont dû soigner plus de patients. Les autorités ne devraient-elles pas mettre en place un mécanisme financier d'aide qui tienne compte du nombre de patients Covid-19 pris en charge dans chaque hôpital ?