Tout sur MyCarenet

Des généralistes qui prennent en charge des patients inscrits dans une maison médicale dans leur zone de soins ont du mal à percevoir leurs honoraires lorsque le patient est bénéficiaire d'une intervention majorée et qu'il y a obligation d'appliquer le tiers-payant. L'Absym estime que la maison médicale doit payer. La Fédération des maisons médicales propose au contraire que les mutuelles remboursent le médecin... mais reconnaît que cette situation doit cesser.

A l'initiative de l'Inami et de la plate-forme eHealth, une nouvelle plateforme de concertation a été mise en place parmi les partenaires de l'eSanté, à l'attention des fournisseurs de logiciels qui souhaitaient être plus impliqués dans le planning des différentes réalisations. Y siègent aussi Agoria et différents acteurs de santé, tels les médecins et les mutuelles.

Les syndicats médicaux conseillent à leurs membres de ne provisoirement plus utiliser e-Attest. A la place de diminuer la paperasse le système peut provoquer au contraire une charge administrative au niveau fiscal car le système serait incompatible avec le Fisc au niveau de la force probante. MyCarenet et les mutuelles parlent de " faux problème " car la base de donnée du logiciel n'est pas piratable. Même son de cloche du côté de l'Inami : les médecins ne doivent pas craindre d'être poursuivis par le Fisc.

Contrairement aux informations parues dans le Belang Van Limburg et reprises, sous disclaimer, par l'agence Belga, e-attest (le système d'attestations de soins électroniques) connaîtrait un beau succès après seulement un mois : 2.325 médecins généralistes sur 10.600 actifs l'utiliseraient, soit un peu plus de 20%. Cela représente à peu près 339.000 attestations électroniques au total. Explications avec Bernard Wathelet, conseiller pour MyCarenet, le ehealth des organismes assureurs.