Tout sur Mutualité chrétienne

"Interdire subitement tous les suppléments d'honoraires n'est pas une bonne idée "

Dans son dernier Baromètre hospitalier, la Mutualité chrétienne réclame la suppression des suppléments d'honoraires à l'hôpital et dénonce une évolution vers "des soins de santé à deux vitesses". Maggie De Block relativise : "on a déjà fait d'énormes progrès ces dernières années. Ce n'est pas encore terminé, mais il s'agit aussi d'un problème qui persiste depuis de longues années. Ça ne va donc pas se résoudre du jour au lendemain. "

11.013.151 Belges ont une mutuelle

AU 30 juin 2018, 11.013.151 Belges étaient affiliés à un des sept organismes assureurs. La part de marché des mutualités restent sensiblement identiques, avec de légers mouvements à la baisse et à la hausse.

"Réintégrer le travail ne peut se faire que sur base volontaire"

La Mutualité chrétienne s'est inquiétée jeudi de la direction que semble prendre le gouvernement Michel dans la gestion de la problématique des malades de longue durée. Revenant sur ce que le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block avait qualifié d'accord de principe sur la réintégration de ces personnes sur leur lieu de travail, la MC y voit essentiellement une "pénalisation financière" principalement concentrée sur le patient, de manière "disproportionnée".

Dénoncer le gaspillage collectif

Les mutuelles ont récemment averti leurs membres de l'existence d'un point de contact où ils peuvent signaler les prestataires ou les institutions de soins qui se rendent coupables de fraude.

Les mutuelles activent le point de contact pour dénoncer les médecins fraudeurs

Diverses mutuelles dont les mutualités chrétienne et neutre ont averti leurs membres ces derniers jours de l'existence d'un point de contact où ils peuvent signaler les prestataires ou les institutions de soins qui se rendent coupables de fraude. Il s'agit de l'exécution d'un point du "plan d'action en matière de contrôle des soins de santé 2016-2017", explique mercredi un porte-parole de l'Inami.

Hermesse (ANMC) veut bannir tous les suppléments d'honoraires

Ceux-ci ont fait une petite poussée de 10% en un an. Désormais, en chambre seule, pour une opération de routine (cataracte), il en coûte 639 euros supplémentaires par jour pour le patient. C'est l'un des enseignements de la 13e édition du baromètre hospitalier de la Mutualité chrétienne (MC).

Nous ne sommes pas prêts au vieillissement de la population

Notre société n'est pas prête à absorber le choc du vieillissement démographique. Je le répète depuis des années et ce constat se révèle être vrai comme en attestent des reportages sur les conditions parfois déplorables dans certains centres d'hébergement et de soins.

Identifier davantage de BIM pour améliorer l'accès aux soins

Depuis deux ans, la Mutualité chrétienne identifie de manière proactive les bénéficiaires potentiels de l'intervention majorée (BIM) qui n'y font pas encore appel. Une étude menée par l'Université d'Anvers a analysé que l'OA chrétien touche désormais trois fois plus de bénéficiaires, grâce à cette démarche proactive.

La métamorphose du SECM

A l'heure de quitter son poste, le Dr Bernard Hepp revient sur la transformation du Service d'évaluation et de contrôle médicaux de l'Inami. Cela ne fut pas un long fleuve tranquille.

Les patients savent-ils combien ils vont devoir payer?

La journée du 18 Avril consacre les droits du patient au niveau européen. Pour l'occasion, la Mutualité chrétienne (MC) a mené l'enquête auprès de plus de 5.500 membres pour examiner si l'aspect financier est abordé dans la discussion entre le patient et le prestataire de soins.

"Un hôpital sur quatre peut fermer sans problème"

En furetant sur Belga, on remarque en deux jours comment une histoire peut être montée en épingle. En même temps, la teneur des propos est un peu choc, et il faut bien le dire, en ces temps de vacances, on a un peu plus le temps d'y prêter attention. " Un hôpital sur quatre peut fermer sans problème. " Ce sont les mots de Luc Van Gorp, président de la Mutualité chrétienne (MC) dans un entretien publié mercredi par Het Belang van Limburg.

Les Brabançons wallons inégaux devant la santé

La Mutualité chrétienne du Brabant wallon a présenté mardi son Baromètre Santé 2017, qui analyse la santé de la population de la Jeune Province et la manière dont les Brabançons wallons utilisent les services de santé. Globalement, les indicateurs de santé sont plus favorables en Brabant wallon qu'ailleurs en Wallonie, mais des disparités existent entre communes.

Mourir, cela n'est rien mais vieillir...

Une étude de la Mutualité chrétienne confirme incidemment la chanson de Jacques Brel : " Mourir, cela n'est rien, mais vieillir, ô, vieillir... " En effet, l'utilisation des antidépresseurs est proportionnel à l'âge qui avance : un octogénaire consomme près de trois fois plus d'antidépresseurs qu'un trentenaire. Chez les femmes de plus de 80 ans, le recours aux antidépresseurs concerne même près d'une personne sur cinq. Les vieillards ne sont donc pas plus heureux que les jeunes.

Vos suppléments de DMG remboursés avant Noël

Marc Moens, président de l'Absym, a tiré la sonnette d'alarme lundi en comité de l'assurance : une majorité de MG attendent toujours leur argent par rapport au supplément 'DMG patients chroniques'. Il devait être versé au cours du second semestre 2016. Les mutuelles ont entretemps déclaré que ce supplément de 25 euros atterrira sur le compte en banque des médecins avant la Noël.

66 actions pour réformer les mutuelles

Après un an et demi de préparation et de nombreuses réunions, les mutuelles et les autorités (le Cabinet de Maggie De Block et les administrations) ont signé un Pacte d'avenir. Pas moins d'une soixantaine d'actions-engagements qui devraient permettre aux mutuelles d'évoluer et de mieux répondre aux attentes de leurs membres et de la société.

Budget 2017 : ne pas se tromper d'adversaire

Pour Jacques de Toeuf, le budget 2017 n'est pas tenable pour les professions médicales. L'ensemble des économies annonce des conséquences plus que dommageables pour tout le système de l'assurance maladie-invalidité et le secteur hospitalier. Il regrette également que le Pacte mutualiste signé ce lundi donne autant d'importance à la Mutualité chrétienne "dont la volonté, constamment relayée par le CD&V est de détenir le monopole de l'organisation, du contrôle et du financement des soins de santé".

Les invalides ont du mal à payer le médecin spécialiste

Avec 65% du salaire brut plafonné à maximum 2.297 euros par mois bruts pour les travailleurs "réguliers", l'indemnité que touchent les "invalides" (travailleurs en incapacité de travail depuis plus d'un an) ne leur permet pas de vivre dans l'aisance, rappelle la Mutualité chrétienne sur base d'une enquête auprès de ses membres qui perçoivent une indemnité. Les frais de santé pèsent beaucoup sur la facture notamment l'accès à la médecine spécialisée et les médicaments.