Tout sur MSF

Interrogés par l'Absym à la demande de la Commission paritaire médecins-hôpitaux (CNPMH), il apparaît que les maîtres de stage craignent une perte de qualité due aux nouvelles conditions et les maîtres de stage périphériques ne sont pas totalement satisfaits de l'enregistrement du temps et du nouveau règlement concernant, entre autres, les services de garde et les jours de congé.

Des chercheurs français ont créé une application mobile pour diagnostiquer la résistance des bactéries aux antibiotiques. Cet outil en open source, en attente de validation clinique et de l'obtention de la certification CE, sera utilisable partout dans le monde mais il est surtout destiné aux techniciens de laboratoire des pays en voie de développement.

Le 20 avril, les fédérations hospitalières ont présenté leur proposition d'accord standard pour tous les médecins spécialistes en formation à la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux. Les représentants du Cimacs et du Vaso - qui ont assisté à la réunion en tant qu'observateurs - en sont ressortis très déçus. Ils rejettent le projet de convention collective de travail (CCT) comme base de négociations pour un nouveau statut social.

Considérant les effets dévastateurs du Covid-19 sur la santé sexuelle et reproductive (SSR) et les soins aux survivants de violences sexuelles, nous, en tant que membres de la communauté mondiale de santé, nous pouvons aussi voir dans cette situation un moment charnière et une opportunité de changement pour faire davantage pour les femmes et les filles.

Sans des chiffres précis de surmortalité actuelle rapportée à une période donnée, il est difficile de juger les performances de l'Afrique face au Covid19. Mais les chiffres disponibles démontrent que le Continent noir est relativement épargné par le coronavirus. Nous avons demandé au Dr Michel Van Herp, épidémiologiste et médecin tropicaliste à Médecins sans frontières les raisons de cette position relativement favorable. Et si cela pouvait durer.

Nous devons nous opposer aux politiques qui limiteront l'accès de millions de patients à l'oxygénothérapie. Combien de fois par jour entendons-nous que face au covid-19 nous sommes tous égaux puisque ce virus contamine aussi bien les grands dirigeants de ce monde que les chauffeurs de bus ? Mais est-ce vraiment rassurant qu'un virus potentiellement mortel soit le lien qui unit notre humanité commune à une époque d'inégalités croissantes entre les sociétés ?

Médecins Sans Frontières (MSF) partage son expérience des épidémies avec des hôpitaux des régions d'Anvers-Lierre, de Charleroi et de Mons ainsi qu'avec quelque 138 maisons de repos bruxelloises, a expliqué mardi l'ONG. Elle ouvrira également en fin de semaine un centre de triage et d'hébergement pour les populations migrantes et sans-abri sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles.

C'est vers 3 heures du matin que les partenaires sociaux, médecins et mutuelles, ont signé un accord médico-mut. Les divergences de vue notamment entre syndicats médicaux n'est pas étrangère à la longueur des pourparlers. Ce alors qu'on désespère d'avoir un nouveau gouvernement et sans connaître les grandes orientations en santé publique en 2020. Outre l'indexation des honoraires (1,95%) et la norme de croissance légale garanties (1,5%), on observe quelques avancées comme le renforcement de l'organisation de la garde de médecine générale et celui du Dossier médical global, des pédiatres qui voient leurs honoraires "bondir" de 4,75%.

Alors que l'Onusida fait état d'une baisse des décès liés au sida dans son rapport annuel, Médecins Sans Frontières (MSF) rappelle que le taux de mortalité a à peine baissé depuis 2014 alors que l'utilisation à temps d'outils de diagnostic et de traitements efficaces pourrait éviter de nombreux décès. "La lutte contre le VIH est loin d'être terminée", estime l'organisation.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, sept décès sur dix dans le monde[i] seraient dus à des maladies non transmissibles, et 80 % d'entre eux se produiraient dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Bien que " seuls " 4 % des décès touchent des personnes de moins de 30 ans, la majorité des décès à l'âge adulte sont liés à des conditions ou comportements durant l'enfance ou l'adolescence : tabagisme, manque d'exercice, mauvaise alimentation,...

Lorsque j'ai commencé à travailler pour Médecins Sans Frontières en 1984, comme médecin généraliste, la santé mentale était peu, voire pas du tout considérée. Les programmes médicaux mettaient en avant les urgences comme la famine, les catastrophes naturelles, les conflits... mais le volet psychologique était inexistant. La médecine était principalement chirurgicale, obstétricale et infectieuse et si l'amitriptyline et l'haloperidol figuraient bien sur la liste des médicaments essentiels utilisés sur le terrain, leur usage relevait de l'anecdote.

Peut-être pense-t-on qu'aujourd'hui nous pourrions supprimer la Journée mondiale de lutte contre le sida, car ce qui ressort dans la presse, ce sont principalement les réussites. Les vingt dernières années peuvent aussi vraiment être qualifiées de révolutionnaires en termes de traitement du VIH. Dans les pays pauvres même, l'accès aux médicaments et aux moyens de prévention a connu des progrès considérables grâce au financement international. Cependant aujourd'hui, nous craignons un retour du sida.

La tuberculose résistante aux antibiotiques (TB-R) demeure une menace importante pour la santé mondiale: sur les dix millions de personnes ayant contracté la tuberculose en 2016, on estime à plus de 500.000 le nombre de malades atteints de souches résistantes aux médicaments les plus efficaces, la rifampicine et l'isoniazide. Or pour ces derniers, il existe très peu de traitements efficaces.

L'Absym, le Vlaamse Geneeskundig Studenten Overleg (VGSO) et l'Association nationale des médecins spécialistes en formation (AMSF) sont majoritairement sur la même longueur d'ondes en ce qui concerne leur appréciation du 'Livre vert pour le financement et la programmation des stages pour les médecins'. Ce document de réflexion du cabinet De Block est un pas évident vers une solution intégrée pour la double cohorte, la capacité en stages ainsi que le financement et le contrôle de la qualité des stages proposés aux médecins. Mais certains points sont inacceptables.

Fin novembre, s'ouvrira la première session du nouveau certificat en chirurgie humanitaire, un projet coordonné par l'UCL, en collaboration avec l'ULB, l'ULiège et Médecins Sans Frontières. Une première en Belgique, qui entend allier l'expérience acquise sur le terrain à la mission d'enseignement des universités.

Yury, 38 ans, célèbre un moment qu'il n'aurait jamais pensé connaître : sa guérison d'une forme complexe de tuberculose. Au Belarus (ex-Biélorussie), pays classé parmi les plus touchés par la forme multirésistante de la maladie, MSF soutient le ministère de la Santé afin d'en réduire l'impact.

Parfois, pendant des semaines et des semaines, j'ai revu les mêmes patients. J'arrivais au service de chirurgie et je voyais les mêmes visages, les mêmes personnes qui attendaient dans la file, dans l'espoir d'être soignées. Elles se plaignaient de maux de tête, de douleurs physiques et de troubles du sommeil. Je leur prescrivais un traitement, mais celui-ci n'était pas efficace. Ces patients revenaient la semaine suivante, pour des problèmes similaires. Ce n'est que lorsqu'un psychologue m'a expliqué qu'un de ces patients avait été torturé que je me suis rendue compte que j'étais complètement à côté de la plaque...

Nous voulons faire la lumière sur une crise humanitaire se déroulant le long de la route migratoire de l'Amérique centrale vers le nord par le Mexique. Les migrants qui fuient la violence du Salvador, du Guatemala et du Honduras, au lieu de se voir accorder l'asile, rencontrent l'abus, l'extorsion et la brutalité aux mains de réseaux criminels.

Pour la 21e année, nous présentons les six candidats au Prix du Généraliste, co-organisé avec la SSM-J, et en collaboration avec l'UCLouvain, l'ULB et l'ULiège. Ce challenge met en compétition amicale six jeunes généralistes qui ont remis des travaux de fin d'études présentant des qualités particulièrement remarquables. Les prix des lecteurs du jdM, avec le soutien d'Amonis, et du jury de la SSM-J seront remis le 10 septembre 2022 lors d'une grande journée "jeunes médecins" organisée par la SSM-J.