Tout sur Michel Roland

Voici Topaz, le logiciel médical social

Face aux concentrations de plus en plus nettes dans le secteur des logiciels médicaux et en dépit de la naissance de Medispring dont il serait complémentaire, Topaz, un dossier médical informatique social santé intégré et labellisé a été lancé cette semaine par le monde associatif médical. Sans propriétaire donc non susceptible d'être vendu à quiconque, trans-disciplinaire et non seulement interdisciplinaire, ce nouveau projet mûri de longue date sera opérationnel réellement fin décembre. Mégalo ? En tout cas, un gros pavé dans la mare déjà bien agitée des logiciels médicaux...

Le mai 68 de Michel Roland

Suite de l'entretien accordé par le Pr Michel Roland au jdM (N°2542) où il témoigne de son engagement en mai 1968.

Tam tam, plus qu'une vidéo virale

Tam tam, tout le monde en a parlé cette semaine. En un clip vidéo de 3 minutes 27 secondes1, c'est toute la politique du gouvernement Michel concernant les soins de santé et la sécurité sociale qui est critiquée par cette campagne. Parfois caricaturalement. Mais derrière la capsule se cache une note bien plus profonde, qui vient d'être mise en ligne2. Analyse avec l'un des auteurs de cette note, Michel Roland, président de Médecins du monde Belgique.

Marchandisation des soins : "Pour des soins hippocratiques"

Le Conseil provincial de l'Ordre des médecins Bruxelles/Brabant wallon consacrait sa matinée annuelle d'étude samedi dernier aux "patients et médecins face à la logique marchande". Michel Roland et Jean-Pierre Unger détaillent les bases d'une médecine profondément humaniste et fidèle au vrai serment d'Hippocrate, lequel rappelait au médecin que "dans toute maison où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien du malade".

Article du magazine

Médecins en formation : témoignez sur Lesendocs.be !

Un site internet, www.lesendocs.be, démarre ce vendredi pour aider les assistants en médecine générale et en médecine spécialisée à témoigner des difficultés qu'ils rencontrent lors de leur stage hospitalier ou en ambulatoire. L'anonymat leur est garanti. Le site est également ouvert aux maîtres de stage. Le GBO, qui encadre l'initiative, veut faire avancer la cause des médecins en formation en évitant tout règlement de compte. Il a donc pris toutes les précautions juridiques.