Tout sur Meuse

Pour Stéphane Rillaerts, directeur général du CHR Sambre et Meuse, il est urgent de dissiper le brouillard qui entoure la fameuse avance de deux milliards accordées aux hôpitaux pour faire face aux coûts de la crise. " Il ne s'agit pas seulement d'un problème comptable qui pourrait être résolu a posteriori. C'est une information capitale dont nous avons besoin pour prendre les bonnes décisions."

Pour Stéphane Rillaerts, directeur général du CHR Sambre et Meuse, il est urgent de dissiper le brouillard qui entoure la fameuse avance de deux milliards accordées aux hôpitaux pour faire face aux coûts de la crise. "Il ne s'agit pas seulement d'un problème comptable qui pourrait être résolu a posteriori. C'est une information capitale dont nous avons besoin pour prendre les bonnes décisions."

Bien que ce soit une " maison ", celle du Patrimoine Médiéval Mosan de Bouvignes, situé à une portée d'arbalète de Dinant, elle raconte surtout la vie de château...

À VOIR ET À MANGER Deux adresses pour un seul lieu, magique, qui se colore à l'automne : le lac de Genval...

La direction du Groupe hospitalier Jolimont a décidé de regrouper ses différents hôpitaux sous une seule direction générale, assurée par Benoît Debande. La Dr Jean-Marie Limpens n'est désormais plus directeur du CHR Mons Hainaut.

La réforme du paysage hospitalier proposé par Maggie De Block instaure de subdiviser le territoire en bassins de soins de 400.000 à 500.000 habitants. Cela tombe bien, la province de Namur compte 489.204 habitants au dernier recensement. De quoi rassembler les six hôpitaux de la province ? C'est ce vers quoi l'on se dirige selon Paul d'Otreppe, directeur général de la Clinique St-Luc de Bouge.

" Nous sommes fiancés, mais le mariage n'est pas encore consommé. " C'est sur une boutade que Pascal Mertens, directeur général du CHR Sambre et Meuse et Pierre Bouhy, président du conseil d'administration de la Clinique St-Luc de Bouge, abordent la question de la fusion entre les deux entités. Les deux hommes soulignent les avancées majeures du dossier tout en soulignant les derniers éléments de blocage : la question des réseaux, de la gouvernance, et surtout, le statut sui generis appliqué aux futurs collaborateurs.

Dans le département des Hautes-Pyrénées le salaire des MG (85.506 euros) lorgne avec la moyenne nationale. Cela ressort de chiffres de l'UNASA, la coupole des associations de MG françaises dans lesquelles près de 19.000 MG sont inscrits. Mais il y a des données aberrantes.

Le CHRVS innove en proposant aux futurs opérés une consultation de pharmacie clinique. Cette initiative originale, récompensée par le Belgian Award - Clinical Pharmacy 2017 décerné par Baxter, va progressivement être étendue à d'autres pathologies.

Hier, Pascal Mertens, directeur du CHR Sambre et Meuse a annoncé un investissement de 11 millions sur le site de Namur lors de la présentation de ses voeux au personnel, rapporte la presse régionale. " Cinq millions seront réservés à l'équipement médical et près de trois millions à la rénovation d'unités et à l'agencement des immeubles. "

Après avoir été approuvé par les médecins et les mutuelles mercredi dernier à l'unanimité, l'accord médico-mutualiste pour 2021 a été approuvé au Comité de l'assurance et par le Conseil général de l'Inami ce lundi. " En cette période marquée par l'incertitude, les tarifs garantis chez le médecin 2021 sont une certitude très appréciable ", réagit le ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke.