Tout sur Martin Casier

Le législateur devra tôt ou tard améliorer la loi dépénalisant l'euthanasie pour répondre à deux questions posées récemment, la première, par la CEDH, sur l'indépendance réelle de la Commission fédérale d'évaluation et de contrôle de l'euthanasie et la seconde, par la Cour constitutionnelle, sur les sanctions à prévoir lorsque le médecin ne respecte pas l'une des modalités prévues. Pour le moment, c'est le vide juridique.

La papesse de la dépénalisation de l'euthanasie, Me Jacqueline Herremans, a "fêté" les 20 ans de la Loi euthanasie en comité restreint la semaine dernière au Théâtre de Poche en présence de tous les partis politiques francophones excepté Les Engagés. La loi a bien vieilli mais reste à la merci d'arguties juridiques de gros calibre.