Vers un réseau hospitalier d'envergure

Vers un réseau hospitalier d'envergure

Nicolas de Pape - Le CHR Sambre et Meuse, le CHU UCL Namur et la Clinique Saint-Luc Bouge ont signé un accord portant sur la création d'un réseau hospitalier locorégional. Les trois institutions estiment " travailler dans un bassin de soins commun et cohérent, qu'elles se connaissent bien, leurs valeurs et missions respectives sont compatibles et il existe entre elles de très nombreuses relations cliniques et autres interactions ". Le réseau hospitalier namurois semble donc évident et compatible avec la philosophie des autorités publiques en la matière.

Les aides-soignants pourront bientôt prodiguer davantage de soins aux patients

Les aides-soignants pourront bientôt prodiguer davantage de soins aux patients

Les aides-soignants pourront bientôt poser des actes supplémentaires au bénéfice du patient, comme administrer des gouttes oculaires ou mesurer le taux de glycémie ou la tension, a indiqué samedi par communiqué la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld). Afin de pouvoir poser ces nouveaux actes, les aides-soignants devront suivre une formation de 150 heures.

PMG : le GBO veut équité, stabilité et pérennité

PMG : le GBO veut équité, stabilité et pérennité

Le GBO appuie le communiqué du FAGW sur les postes médicaux de garde (PMG). La formule fonctionne, elle diminue la pénibilité et devrait donc rendre la médecine générale plus attractive dans les communes en pénurie. Misons sur ce système plutôt qu'une garde organisée par les médecins de terrain à leurs frais. Puisque c'est une obligation légale, l'Etat doit la financer. Les transferts sud-nord avantageant la Flandre doivent être objectivés.

Les antibiotiques:comme il faut et uniquement quand il le faut

Les antibiotiques:comme il faut et uniquement quand il le faut

"Les antibiotiques sont aujourd'hui encore souvent mal utilisés: les médecins les prescrivent trop régulièrement alors qu'ils ne sont pas utiles et le traitement n'est pas toujours pris comme il devrait l'être", rappelle jeudi Maggie De Block, ministre de la Santé publique, qui relance la campagne d'information "Les antibiotiques: prenez-les comme il faut et uniquement quand il le faut".

Réseaux hospitaliers : Maggie De Block victorieuse

Réseaux hospitaliers : Maggie De Block victorieuse

La ministre de la Santé publique gardera certainement la Saint-Valentin 2019 en mémoire, jour où son projet de loi réseautage clinique a été adopté à la Chambre des représentants par 71 voix "pour", "0" contre et "52" abstentions.

Maudits n° Inami

Maudits n° Inami

Nicolas de Pape - Enfin une bonne nouvelle sur le front de ces satanés numéros Inami ? Lundi soir, après audition du président de la Commission de planification de l'offre médicale, " les ministres ont convenu de demander au SPF Santé publique d'élaborer une nouvelle proposition de protocole de contingentement en tenant davantage compte de la réalité de terrain en Wallonie et à Bruxelles, où plusieurs communes font face à des pénuries de médecins ".

Une représentativité contestée

Vincent Claes - "Quand la représentativité d'un organisme est discutée lors d'une négociation c'est que l'interlocuteur n'a plus d'arguments et qu'il faut remettre tout le système démocratique en question ", a rétorqué samedi dernier, lors du colloque du GBS (lire en page 8 et 9), Jean-Luc Demeere à l'adresse de Maggie De Block qui dans le journal flamand De Tijd avait déclaré que " les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité ".

GBO : sans échelonnement, la planification médicale sonne creux

GBO : sans échelonnement, la planification médicale sonne creux

Pour Paul De Munck, président du GBO (Cartel), le débat sur la planification médicale n'a pas grand sens tant qu'on ne parle pas des besoins réels et empiriques en médecins en terme de santé publique. Et ces besoins réels sont intimement liés à la répartition des tâches entre spécialistes et généralistes. " Si on ne discute pas d'échelonnement soft, de quoi discute-t-on ? " Le Dr De Munck souligne en outre que chaque étudiant entamant des études de médecine doit connaître le " tarif " une bonne fois pour toute. Mais il réfute l'idée qu'il y ait des pénuries généralisées.

Maggie De Block se fâche

Maggie De Block se fâche

" Prendre une jeune patiente en otage pour faire monter le prix d'un médicament, c'est criminel ", s'énerve la ministre de la Santé publique, qui sort de sa bonhomie habituelle.

Alda Greoli : "Maggie De Block sort enfin de ses dogmes pour voir la réalité"

Alda Greoli : "Maggie De Block sort enfin de ses dogmes pour voir la réalité"

La ministre wallonne de la Santé Alda Greoli (cdH) s'est félicitée jeudi soir de la décision de la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block (Open Vld) de convoquer le 11 février prochain une conférence interministérielle extraordinaire de la santé pour discuter du contingentement des médecins.

De Block : " On ne forme pas assez de MG côté francophone "

De Block : " On ne forme pas assez de MG côté francophone "

Maggie De Block, ministre de la Santé publique en affaires courantes, relance la mini-guerre avec la Fédération Wallonie-Bruxelles en réclamant un filtre en fin d'études dès 2025 qui puisse aiguiller plus de jeunes doctorants vers la médecine générale. Pour le moment, on ne forme pas assez de MG, dit-elle. " Ça ne va pas ", clame la ministre Open-VLD. Elle revient également sur l'examen d'entrée francophone qui a permis à "trop" d'étudiants de s'inscrire en médecine. Alda Greoli lui répond.

Numéros Inami : la guerre relancée

Numéros Inami : la guerre relancée

Maggie De Block, ministre de la Santé publique en affaires courantes (Open-VLD), a relancé cette semaine la mini-guerre avec la Fédération Wallonie-Bruxelles en réclamant un filtre en fin d'études dès 2025 qui puisse aiguiller plus de jeunes doctorants vers la médecine générale. Elle a critiqué également l'examen d'entrée francophone qui a permis à " trop " d'étudiants de s'inscrire en médecine. La ministre wallonne de la Santé Alda Greoli (CDH) lui répond qu'elle est " hors-sol ". Le ministre francophone de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) ne comprend pas l'agenda de Maggie De Block estimant qu'on n'a pas de recul sur la rentrée 2019. Giovanni Briganti (Cium) met le prochain gouvernement au défi de défendre un système de santé publique cohérent ou, à défaut, de l'enterrer. On peut le dire : ça a chauffé cette semaine sur le front des cohortes médicales...

Réseaux hospitaliers: le soufflé est retombé

Réseaux hospitaliers: le soufflé est retombé

Vincent Claes - Maggie De Block avait mitonné longuement une ambitieuse réforme du secteur hospitalier, dont la création de 25 réseaux loco-régionaux. La recette était complexe, un peu épicée, et demandait aux acteurs de terrain de mettre la main à la pâte.

Les syndicats médicaux sont-ils encore représentatifs?

Les syndicats médicaux sont-ils encore représentatifs?

"Les syndicats médicaux sont à la limite de la représentativité ", a confié Maggie De Block au journal De Tijd du 26 janvier. Cette déclaration est restée en travers de la gorge de l'Absym. "Rien n'est moins vrai en ce qui concerne notre syndicat", soutient l'Absym.

IRM illégales: 30% de rabais sur les amendes

IRM illégales: 30% de rabais sur les amendes

Plusieurs hôpitaux belges qui ont utilisé pendant des années des IRM "pirates" ont écopé d'une amende qu'ils refusent de payer. S'ils la règlent avant le 31 janvier, le montant sera réduit de 30%, relève Le Soir, mercredi.

Quotas Inami : Marcourt " prêt au dialogue "

Quotas Inami : Marcourt " prêt au dialogue "

Jean-Claude Marcourt, le ministre PS de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, se demande, quel est l'agenda de la ministre De Block en matière de numéros Inami. En effet, on ne sait pas combien d'étudiants réussiront les examens de janvier 2019 et combien s'inscriront en 2eBAC en septembre prochain. Par ailleurs, le système de concours a été historiquement rejeté par le conseil d'Etat. Et il attend toujours un cadastre dynamique et robuste. Le dialogue n'est cependant pas rompu.

Des dispositifs médicaux bientôt vendus dans les supermarchés

Des dispositifs médicaux bientôt vendus dans les supermarchés

Actuellement, certains dispositifs médicaux (matériel stérile, pansements et sondes) ne peuvent être achetés qu'en pharmacie, mais à partir du 7 février les supermarchés et autres magasins pourront aussi les proposer.

18 nouvelles IRM à se répartir

18 nouvelles IRM à se répartir

18 résonances magnétiques nucléaires vont être distribuées dans toute la Belgique. C'est ce qu'ont convenu la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, et ses homologues des entités fédérées Cette augmentation de 15 % de la capacité actuelle portera à 139 le nombre total d'appareils.

Burn-out : des projets pilotes visent le lieu de travail

Burn-out : des projets pilotes visent le lieu de travail

Maggie De Block a approuvé une série d'initiatives sur la prévention du burn-out au travail dans le cadre de sa vision " d'approche intégrée du burn-out et des autres troubles mentaux liés au travail ". Une vision dans laquelle médecins et professionnels de soins collaborent avec les employeurs pour prévenir ce burn-out, responsable d'environ un tiers des incapacités de travail de longue durée. Le jdM s'est penché sur un projet liégeois de Clinique du travail.