Tout sur Maggie De Block

Face au "Pacte d'avenir des mutuelles", véritable cadeau de Maggie De Block aux organismes assureurs sous prétexte de les "encadrer" (approche top-down), Jean Creplet propose, dans sa série "philosophie et médecine" un Pacte d'avenir des médecins avec les malades (approche bottom-up).

Homme de l'ombre, le Dr Luc Herry succède au scintillant Dr Philippe Devos à la tête de l'Absym dont il termine le mandat jusqu'en mai prochain. Une présidence de transition qui pourrait toutefois être chaude. A la clé: le budget (voté ce lundi, lire page 2), l'amélioration du fonctionnement interne du syndicat médical, le refinancement des syndicats et le rattrapage de la baisse des dépenses et des honoraires des médecins due à la pandémie et comment sortir de celle-ci et, enfin, des élections médicales plus équitables pour l'Absym et le Cartel vs AADM.

Meurtri par des décennies d'économies aveugles, le corps médical et soignant sort grandi de la pandémie: le système de soins, contrairement au système politique, a démontré une énorme efficacité. Le nouveau président de l'Absym, Luc Herry, estime que les médecins doivent en profiter pour avancer leurs pions.

"Au début de la pandémie, les sociétés occidentales éprouvaient un sentiment d'invulnérabilité face aux crises sanitaires. Convaincues que nos soins de santé de qualité et nos hôpitaux très développés nous permettraient de faire face à une pandémie, nos sociétés ont peut-être développé un excès de confiance en soi." Le constat du rapport final de la Commission parlementaire spéciale Covid-19 est sans appel.

Le Dr Caroline Depuydt, chef de service au centre psychiatrique Epsylon (Bruxelles) et qui représente l'Absym à la Conférence transversale psychologue/psychiatre, se réjouit des 150 millions débloqués par le gouvernement pour la 1ère Ligne de soins psychiques. Mais elle rappelle que la consultation en psychiatrie est désormais moins bien remboursée que celle des psychologues. Le risque existe d'exclure de facto les psychiatres du circuit de soins psychiques, dit-elle à l'adresse de Frank Vandenbroucke qu'elle espère rencontrer bientôt.

La manière dont les réseaux hospitaliers seront mis en oeuvre dans la pratique est encore une source d'incertitude. Il en résulte une certaine méfiance entre les hôpitaux et entre les hôpitaux et la Première ligne, sur la nature des collaborations qui pourront se nouer et sur le financement futur.

A la suite de la réunion de lundi du groupe de pilotage IFIC, le nouveau système salarial qui entrera en application dans les hôpitaux au 1er juillet, la CSC Services publics a décidé mardi de quitter la table des négociations et appelle le personnel des institutions publiques francophones de tout le pays à se mobiliser lundi prochain. Des premières actions sont en cours de préparation dans les hôpitaux du réseau Iris à Bruxelles, mais aussi dans différents centres hospitaliers à Charleroi, Liège ainsi qu'à Mons et Tournai.

Dans cette suite de la recension de l'audition de Maggie De Block à la Commission spéciale Covid-19 de la Chambre, nous revenons sur les deux heures mises à profit pour répondre à quelque cinq heures de questionnement des députés.

Dans cette suite de la recension de l'audition de Maggie De Block à la Commission spéciale Covid-19 de la Chambre, celle-ci répond pendant deux heures à quelque cinq heures de questionnement des députés. " Pourquoi " reviendra des centaines de fois... Mais l'ambiance était rarement agressive. Maggie De Block s'en sort bien. Et les députés restent un peu sur leur faim.

Accusée par la N-VA "d'avoir navigué comme une touriste sur le pont tout en n'ayant pas même le T-shirt du marin", Maggie De Block a répondu à de nombreuses questions des députés sans se démonter, malgré la mer agitée.

L'ex-ministre de la Santé publique, aujourd'hui cheffe de groupe Open-VLD à la Chambre, a passé une journée à répondre aux députés au sein de la Commission spéciale Covid-19 fédérale. Reconnaissant certaines erreurs, elle en tire les leçons pour mieux affronter les suites de la pandémie voire une nouvelle à venir. Plus facile à dire qu'à faire...

En juin dernier, l'Inami a versé une indemnité1 à 451.631 personnes en incapacité de travail depuis plus d'un an. D'ici la fin de l'année, ce nombre pourrait atteindre le demi-million. Le webinaire de l'ISPA et de Domus Medica du 14 janvier visait à apporter un éclairage sur les différents trajets de réintégration en cas d'inaptitude au travail.

L'accord 2021 contient les rubriques classiques de répartition des honoraires disponibles dans les limites de l'objectif budgétaire partiel. On y trouve l'affectation de la masse d'index, les dispositions à propos du DMG, et des modalités de soutien aux postes médicaux de garde, ainsi que la révision de l'accréditation.

Il a manqué énormément de choses à la Belgique pour affronter la pandémie, regrette le Dr Orban: pas de plan pandémique, pas d'unité de commandement, des politiciens hors-sol engoncés dans leur sous-régionalisme, un système sanitaire qui ressemble à un Rubik's Cube multicolore, pas de communication centralisée, une population et des médecins paumés... Et ça continue, hélas.

Il a manqué énormément de choses à la Belgique pour affronter la crise : pas de plan pandémique, pas d'unité de commandement, des politiciens hors-sol engoncés dans leur sous-régionalisme, un système sanitaire qui ressemble à un rubik's Cube multicolore, pas de communication centralisée, une population et des médecins paumés... Et ça continue, hélas. Le président de la SSMG a livré un diagnostic sévère à la Chambre.

" Au vu des défis considérables qui nous attendent, nous sommes partisans d'un nouveau pacte avec le gouvernement... et en tout état de cause, les moyens pour financer l'innovation ne viendront plus exclusivement du segment post-brevet. Il serait aussi souhaitable d'impliquer les administrations et les autres acteurs concernés dans l'élaboration de cet accord. "