Tout sur MACS

Les contrôles effectués par cinq auditorats du travail dans plusieurs hôpitaux démontrent que les conditions de travail des spécialistes en formation ne sont pas toujours respectées par les employeurs. Pour le Dr Alexandre Niset, représentant UCL de la délégation des Macs, ces contrôles apportent des éléments objectifs au débat sur le statut des spécialistes en formation.

Les discussions entre les représentants des médecins spécialistes en formation et les autorités avancent favorablement. Ces derniers jours, plusieurs points ont fait l'objet d'un consensus entre les différentes parties.

Dimanche en fin d'après-midi, le calumet de la paix a tourné entre les représentants de Frank Vandenbroucke, le patron de l'Inami, le président de la CPNMH et la délégation des spécialistes en formation de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Après cette réunion constructive, la grève des Macs a été suspendue.

Dimanche en fin d'après-midi, une visioconférence s'est tenue entre la délégation des médecins spécialistes en formation francophones, Jan Bertels, chef du cabinet du ministre Vandenbroucke, Jo De Cock, administrateur général de l'Inami, et Bernard Vanderheyden, président de la CPNMH. Objectif: entendre les critiques des Macs sur l'accord du 19 mai. Suite à cette réunion, la grève des médecins en formation francophones a été suspendue le lundi 24 mai au matin.

Après d'intenses négociations, la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux (CPNMH) a conclu mercredi 19 mai au soir un accord sur les conditions de travail et la protection sociale des médecins spécialistes en formation (MSF). Cet accord - qui doit entrer en vigueur pour la prochaine année académique - convient aux hôpitaux, aux syndicats médicaux et au Vaso. Dans un premier temps, le Cimacs a rejeté le texte et organisé une manifestation et une grève de quatre jours pour exprimer son mécontentement. Il est ensuite revenu à la table des négociations.

Dimanche en fin d'après-midi, une visioconférence s'est tenue entre la délégation des médecins spécialistes en formation francophones, Jan Bertels, chef du cabinet du ministre Vandenbroucke, Jo De Cock, administrateur général de l'Inami, et Bernard Vanderheyden, président de la CPNMH. Objectif : entendre les critiques des Macs sur l'accord du 19 mai. Suite à cette réunion, la grève des médecins en formation francophones a été suspendue le lundi 24 mai au matin.

Après d'intenses négociations, la Commission paritaire nationale médecins-hôpitaux vient de conclure un accord sur les conditions de travail et la protection sociale des médecins spécialistes en formation (MSF). Cet accord - qui doit entrer en vigueur pour la prochaine année académique - convient aux fédérations hospitalières, moins au Cimacs qui maintient son appel à la grève du 20 au 24 mai. Le ministre Vandenbroucke se réjouit de la conclusion d' un accord prévoyant "un statut social digne de ce nom".

Les hôpitaux belges ont reçu des lettres recommandées leur annonçant le préavis de grève totale des médecins spécialistes en formation à partir de ce jeudi 20 mai. Le Dr Jean-Michel Mot, porte-parole du Cimacs, expliquait le 10 mai au jdM les revendications des spécialistes en formation et les raisons de leur mécontentement.

Les députés Fonck, Rohonyi et Bacquelaine ont interpellé jeudi passé en séance plénière le ministre de la Santé publique sur la situation des médecins assistants candidats spécialistes (Macs). Frank Vandenbroucke a annoncé être prêt à dégager un budget supplémentaire pour revaloriser le statut des Macs.

Fonck, Rohonyi et Bacquelaine ont interpellé en séance plénière le ministre de la Santé publique sur la situation des médecins assistants candidats spécialistes (Macs). Frank Vandenbroucke a annoncé qu'il est prêt à dégager un budget supplémentaire pour revaloriser le statut des Macs.

Les études de médecines ne sont pas simples tant par la longueur du temps à y consacrer ainsi que par la largeur de l'éventail de savoirs à acquérir, l'adaptativité en ligne de mire.