Tout sur Luc Van Gorp

Une interview de Luc Van Gorp, président de l'Alliance nationale des mutualités chrétiennes, dans les quotidiens de Mediahuis, dans le cadre de l'étude sur le profil de santé des seniors belges, a suscité pas mal de réactions. Extraits.

Une délégation d'une quarantaine de personnes, dont plusieurs personnes âgées de plus de 80 ans, ont manifesté vendredi devant le siège de la Mutualité chrétienne à Bruxelles. À l'initiative du mouvement chrétien Sant'Egidio, elles ont exprimé leur indignation et leur inquiétude face aux récentes déclarations du président de la Mutualité Chrétienne, Luc Van Gorp. "Ne poussez pas les personnes âgées vers la sortie", demandent les manifestants.

Le Comité de l'assurance de l'Inami a validé la proposition de budget des soins de santé (37,3 milliards d'euros) pour 2024. Parmi les mesures phares, l'octroi automatique du statut BIM aux chômeurs et invalides isolés et la fin du statut de cohabitant dans l'octroi au BIM pour les invalides. Les mutuelles s'en réjouissent.

La Mutualité chrétienne (MC) et Solidaris ont réagi avec consternation aux résultats du rapport du KCE qui montre que les patientes atteintes d'un cancer du sein traitées dans une clinique du sein non agréée ont un risque nettement plus élevé d'en décéder. Solidaris demande une règlementation plus stricte pour garantir des soins de qualité aux femmes, tandis que la MC plaide pour élargir l'examen à d'autres maladies.

Le Conseil général de l'Inami, qui regroupe les représentants des mutualités, des partenaires sociaux et du gouvernement, a fixé ce lundi le budget des soins de santé 2023. Un budget marqué par les crises et qui comporte une mesure de soutien réservée uniquement aux prestataires conventionnés qui irrite les bancs syndicaux.

Lundi de la semaine dernière, les prestataires, établissements de soins et mutuelles sont parvenus à un accord* global sur une proposition pour le budget 2023 des soins de santé. Le consensus qui a pu être trouvé est axé sur trois grands piliers: le bien-être des prestataires de soins, la viabilité des organisations de soins et l'accessibilité financière des soins.

Le Conseil général de l'Inami, qui regroupe les représentants des mutualités, des partenaires sociaux et du gouvernement, a validé ce lundi le budget des soins de santé 2023.

Le Comité de l'assurance de l'Inami a produit une proposition de budget pour les soins de santé 2023. "Nous donnons la priorité à l'accessibilité financières des soins, au bien-être des soignants et la qualité de vie au sein des établissements de soins." Cette proposition a été votée malgré l'opposition de deux des trois syndicats médicaux.

Le budget 2022 introduit une nouvelle approche: "les objectifs de soins de santé et soins appropriés". Une partie du (provisoire) budget global des soins de santé (31,8 milliards) y sera affectée.

Les mutualités belges ont "tout préparé" pour donner la priorité aux patients à risque dans la campagne de vaccination, indique le Collège intermutualiste national (CIN). Tout en préservant, affirment-elles, la vie privée des patients. L'Absym (encadré) en est moins convaincue...

La Mutualité chrétienne (MC) veut limiter les revenus des médecins à 290.000 euros bruts par an, dans le cadre d'une réflexion sur une rémunération raisonnable et responsable des médecins, a-t-elle fait savoir dans un entretien à La Libre. L'Absym ne voit pas d'autres manoeuvres que la volonté de saboter la négociation médico-mutualiste actuellement en cours sur la réforme de la nomenclature et les honoraires "réels".

Diverses mutuelles dont les mutualités chrétienne et neutre ont averti leurs membres ces derniers jours de l'existence d'un point de contact où ils peuvent signaler les prestataires ou les institutions de soins qui se rendent coupables de fraude. Il s'agit de l'exécution d'un point du "plan d'action en matière de contrôle des soins de santé 2016-2017", explique mercredi un porte-parole de l'Inami.

Notre société n'est pas prête à absorber le choc du vieillissement démographique. Je le répète depuis des années et ce constat se révèle être vrai comme en attestent des reportages sur les conditions parfois déplorables dans certains centres d'hébergement et de soins.

En furetant sur Belga, on remarque en deux jours comment une histoire peut être montée en épingle. En même temps, la teneur des propos est un peu choc, et il faut bien le dire, en ces temps de vacances, on a un peu plus le temps d'y prêter attention. " Un hôpital sur quatre peut fermer sans problème. " Ce sont les mots de Luc Van Gorp, président de la Mutualité chrétienne (MC) dans un entretien publié mercredi par Het Belang van Limburg.

Lundi soir, en médico-mut, chacun est venu présenter ses doléances suite aux mesures budgétaires annoncées par les autorités. "C'était une sorte de catharsis", commente Jacques de Toeuf, vice-président de l'Absym.

Congress Report : ATS2024

Fondée en 1905 pour lutter contre la tuberculose, l'American Thoracic Society a pour ambition affichée de faire progresser la recherche et les traitements des affections pulmonaires (surtout) et cardiaques, ainsi que des troubles du sommeil. Cette année, son congrès international (ATS Conference 2024) se tenait à San Diego, du 17 au 22 mai.

Lire les articles

Médecine

Le 1er juin, le professeur Jean-Luc Van Laethem, chef de la clinique d'oncologie digestive à l'hôpital Erasme, a publié un essai clinique dans le cancer du pancréas métastatique dans The Lancet Oncology. Avec d'autres chercheurs belges et européens, le Pr Van Laethem cherche à évaluer la combinaison d'une chimiothérapie et d'un nouvel agent stimulant la réponse immunitaire. Cette association rapporte un taux de réponse objective (ORR) de 40,4 % chez 57 patients évaluables, atteignant ainsi le critère principal pour pouvoir mener une étude plus approfondie dans la recherche de lutte contre le cancer du pancréas.

Clinical Update

Article du magazine

La prévalence de l'asthme est toujours en augmentation dans notre pays, et tout particulièrement chez les enfants au nord du sillon Sambre-et-Meuse - la faute en revient sans doute à une densité de population et à un degré de pollution atmosphérique plus élevés. Dans ce contexte, plus que jamais, le choix d'un traitement adapté et la garantie d'un bon suivi sont d'une importance majeure.